Récemment lus :

Yannick Haenel
Gabrielle Wittkop
Eric Maria Remarque
Régis Debray
Kamel Daoud
 Voltaire
Amélie Nothomb
Dominique de Villepin
Aimé Césaire
Gaëlle Nohant
Exigence : Litterature


17 ans !

Exigence: Litterature
      ACCUEIL
      Rechercher
      Anciens éditos
      Réagir
      La théorie
      Vos Textes
      Bibliographies
      Concours et Prix
      Manifestations
      Vos publications
      Espace Critiques
      Livres en ligne
      Devenez Critique
      Liens
      Lettre d'info
      Recommander
      Mon Libraire
     
Exigence: Litterature Manifestations
Poèmes Avenue Strasbourg


Poèmes Avenue du 5 au 12 décembre
Vidéo-Poésie à la Médiathèque André Malraux

Marqué par l’injonction du poète Bernard Heidsieck : « Il faut sortir la poésie de ses draps du livre », le plasticien et poète Pierre Aouston répond à cet appel en proposant une manifestation particulièrement originale autour de la vidéo-poésie.

Pierre Aouston, formé aux Arts Décoratifs de Strasbourg, a travaillé notamment avec Sarkis dans son atelier. Il a réalisé des installations au FRAC en investissant l’espace avec une colonne Morris dans les années 90. Ses recherches actuelles portent sur les images et les mots afin d’apporter quelque chose de neuf à l’histoire de la poésie.

A l’instar d’Eduardo Kac, inventeur de « l’holopoésie » et qui poursuit un travail poétique et biologique qui l’amène à obtenir des phrases à l’aide de bactéries, Pierre Aouston explore les champs de notre univers sonore et visuel en tentant un retour aux sources.

Ces sources, il les trouve chez le poète Bernard Heidsieck qui a inventé dans les années 50 le concept de poésie sonore engagée. Dans cette lignée, on peut citer les noms de Raoul Hausmann ou de Kurt Schwitters avec son poème « Ursonate ».
Quant à Antonin Artaud, il tentera une approche poétique liée au souffle.

C’est dans cet esprit que Pierre Aouston a fait appel à 15 poètes venus d’horizons différents, connus ou inconnus tels Bernard Heidsieck, Julien Blaine, Jean-Paul Klée, Serge Pey, Jacques Donguy, Giney Aymé, Virginie Foloppe, Françoise Urban-Menninger, Pierre Aouston, Marc Syren, Dorothée Sers-Hermann, Cyril Alata, Saïd Bailal, Mathilde Ribaut et Jean-Sébastien Leblond-Duniach.

Chacun des auteurs a fait l’objet d’un petit film (ou vidéo- poème) où il lit ses propres textes dans un lieu qu’il a lui-même choisi. Les images de 3m sur 2m seront projetées en superposition sur les baies vitrées à l’intérieur de la médiathèque André Malraux et cela sur les trois étages. Elles seront visibles depuis le silo et à l’intérieur des salles, en outre un salon de visionnage sonorisé accueillera le public durant les heures d’ouverture, permettant ainsi à chacun d’écouter les textes lus par les poètes qui les ont composés.

Pierre Aouston qui a déjà d’autres projets, en particulier celui de créer un événement autour de l’administration française et de ses énarques, semble en passe de réussir son pari en offrant aux Strasbourgeois de découvrir et de vivre un moment autour de la poésie dans un monde uniforme et matérialiste où celle-ci demeure le dernier espace de liberté, voire le dernier îlot de résistance.

Françoise Urban-Menninger

Médiathèque André Malraux
1, presqu'île André Malraux à Strasbourg
www.mediatheques-cus.fr
Téléphone : 0388451010



http://www.mediatheques-cus.fr


Toutes les annonces de cette rubrique Passer une annonce dans cette rubrique