Récemment lus :

Yannick Haenel
Gabrielle Wittkop
Eric Maria Remarque
Régis Debray
Kamel Daoud
 Voltaire
Amélie Nothomb
Dominique de Villepin
Aimé Césaire
Gaëlle Nohant
Exigence : Litterature


17 ans !

Exigence: Litterature
      ACCUEIL
      Rechercher
      Anciens éditos
      Réagir
      La théorie
      Vos Textes
      Bibliographies
      Concours et Prix
      Manifestations
      Vos publications
      Espace Critiques
      Livres en ligne
      Devenez Critique
      Liens
      Lettre d'info
      Recommander
      Mon Libraire
     
Exigence: Litterature Manifestations
Horizons de la musique en France


Le colloque Horizons de la musique en France 1944-1954 se tiendra au CDMC les 9 et 10 décembre prochain


Horizons de la musique en France 1944-1954
Jeudi 9 décembre 10|Vendredi 10 décembre 10
Coordination Laurent Feneyrou, François Meïmoun et Alain Poirier

Depuis une dizaine d'années quelques études majeures (colloques, ouvrages) ont été consacrées à la Vie musicale sous Vichy (sous la direction de Myriam Chimènes, Paris, Complexe, 2001). De même, certaines recherches ont vu le jour sur la création musicale française du milieu des années 1950 – la thèse de Jésus Aguila, Le Domaine musical : Pierre Boulez et vingt ans de création contemporaine (Paris, Fayard, 1992), en constitue l'un des jalons essentiels. Entre ces deux champs d'investigations aujourd'hui balisés, l'histoire de la vie musicale de l'immédiat après-guerre reste à faire.


Éditions Aedam Musicae - 21, rue Alexandre Fournier - Tél-Fax : 02-43-70-30-44 - Courriel : aedam@musicae.fr
53200 Château-Gontier - FRANCE

Le colloque Horizons de la musique en France 1944-1954 est délimité entre la publication, en 1944, de Technique de mon langage musical d'Olivier Messiaen et la première représentation, en janvier 1954, des Concerts du Petit-Marigny (appelés à devenir les concerts du Domaine musical la saison suivante).

Ce colloque s'attache donc à étudier certaines problématiques qui apparaissent dans le paysage musical que la Libération vit émerger. Quelles sont les relations entre la modernité officielle (le Groupe des Six de l'entre-deux-guerres, le Groupe Jeune France) et les nouvelles générations de compositeurs, nourries de l'enseignement de Messiaen et de Leibowitz ? Aussi, tant dans les institutions officielles que dans les cours privés, quelles sont les méthodes d'enseignement de la composition et comment sont-elles reçues par les disciples ?

Quels sont, pour les musiciens de l'après-guerre, les lieux de concerts et d'expression musicale (sociétés de concerts, musiques de scène et de cinéma) ? Quelles sont les nouvelles grammaires compositionnelles ? En marge du monde musical officiel, quelles personnalités contribuent, pour les nouveaux créateurs, à cette prise de conscience d'être un groupe à part ?

Autant de problématiques qui permettent d'appréhender une période cruciale de l'histoire musicale moderne, période qui voit jaillir les fondements esthétiques et intellectuels sur lesquels notre époque vit encore, pour partie, aujourd'hui.



http://www.cdmc.asso.fr/fr/saison_cdmc/conferences_colloques/horizons_musique_en_france_1944_1954


Toutes les annonces de cette rubrique Passer une annonce dans cette rubrique