Récemment lus :

Yannick Haenel
Gabrielle Wittkop
Eric Maria Remarque
Régis Debray
Kamel Daoud
 Voltaire
Amélie Nothomb
Dominique de Villepin
Aimé Césaire
Gaëlle Nohant
Exigence : Litterature


17 ans !

Exigence: Litterature
      ACCUEIL
      Rechercher
      Anciens éditos
      Réagir
      La théorie
      Vos Textes
      Bibliographies
      Concours et Prix
      Manifestations
      Vos publications
      Espace Critiques
      Livres en ligne
      Devenez Critique
      Liens
      Lettre d'info
      Recommander
      Mon Libraire
     
Exigence: Litterature Manifestations
Textes-et-voix


Pour terminer notre treizième saison TEXTES & VOIX à Reid Hall, nous vous convions à nous y retrouver le lundi 11 juin, à 20 heures.

Nous aurons le plaisir d'accueillir un auteur européen majeur, familier de nos programmes, le grand écrivain triestin Claudio Magris, qui vient de publier aux éditions Gallimard un nouvel opus débordant d'érudition et de plaisir littéraires, Alphabets, dont des fragments seront lus par Nicolas Pignon.

Claudio Magris nous emmène dans un long voyage à travers des livres qui ont laissé en lui une durable empreinte. La littérature est à ses yeux une expérience de vie. Elle soutient ou attise l'intensité de notre existence et en dilate infiniment les confins. Il évoque dans Alphabets des livres qui nous forment, mais aussi des livres qui ont à la fois le pouvoir de nous blesser et d'apaiser la blessure. Des livres qui nous permettent de connaître et d'ordonner le monde, et d'autres qui en révèlent le chaos destructeur, l'enchantement et l'horreur. Des livres qui s'entrelacent à la vie, se confrontent à l'Histoire et nous marquent parfois de leur « signe absolu ». Des livres qui transcendent leur propre perfection esthétique pour dire la douleur non moins que la beauté, l'amour non moins que la tragédie ou l'abjection. Des livres traversés par des lueurs salvatrices et d'autres qui se penchent au bord du néant. Alphabets se conclut par une réflexion lucide et nuancée sur les rapports entre littérature, éthique et politique. Avec ce nouveau livre, Claudio Magris a dessiné en filigrane une sorte d'autobiographie littéraire, comme dans le célèbre apologue borgésien où un artiste peint des paysages, des montagnes, des îles et s'aperçoit au soir de sa vie qu'il a en réalité composé son autoportrait.

Tous renseignements sur le carton (téléchargez le carton)

Et avant cela, tous les mercredis jusqu'au 6 juin à 18h30, rejoignez-nous pour le cycle « Les bêtes et nous », à la Cité des Sciences, six conférences passionnantes précédées de lectures par Nicolas Pignon .

Ou au Musée de la Poste, dans le cadre de la Nuit des musées, le samedi 19 mai à 19h30, pour écouter Daniel Mesguich lire Alger : Poste restante, de Boualem Sansal, que nous avions reçu à Reid Hall en décembre.

Merci de votre fidélité !

Nadine Eghels, directrice de production





piece jointe cliquez ici

Toutes les annonces de cette rubrique Passer une annonce dans cette rubrique