Récemment lus :

Didier Ayres
Shaun Levin
Pétrus Borel
Philippe Kerr
Patrick Modiano
Catherine Gil Alcala
Marc Villemain
Jean Marie Gustave Le Clezio
Yannick Haenel
Gabrielle Wittkop

17 ans !

Exigence: Litterature
      ACCUEIL
      Rechercher
      Anciens éditos
      Réagir
      La théorie
      Vos Textes
      Bibliographies
      Concours et Prix
      Manifestations
      Vos publications
      Espace Critiques
      Livres en ligne
      Devenez Critique
      Liens
      Lettre d'info
      Recommander
      Mon Libraire
     
Exigence: Litterature Publications

Toutes les annonces de cette rubrique
Passer une annonce dans cette rubrique


La traînée de Zavèn Bibérian


MētisPresses a le plaisir de vous présenter Լկրտածը – La traînée
de Zavèn Bibérian, nouvelle publication de la collection «Le métier à tisser».

Sortie le 26.11.2015


Gulgune, la jolie fille adoptive d’Osman bey a vingt ans. Elle vit à Moda sur la rive asiatique d’Istanbul. Elle a envie de vivre, d’aller au cinéma, d’être regardée, d’être aimée, de devenir quelqu’un et d’être heureuse. D’atteindre enfin à l’existence rêvée, celle qu’étalent les magazines de mode, le cinéma, la publicité. L’Amérique ne semble pas si lointaine…

Tout autour d’elle, dans son quartier d’Istanbul où voisinent Turcs, Arméniens et juifs, sa beauté provoquante ne passe plus inaperçue. Excitant désirs, mépris ou jalousie, Gulgune est remise à l’ordre par sa «famille». Qu’a-t-elle le droit d’espérer? Qu’a-t-elle le droit de vivre? N’est-elle vraiment qu’une petite bonniche? Une traînée?

________________________________________

Zavèn Bibérian est né à Constantinople, en 1921. Mais c’est sous la République de Turquie, profitant des infrastructures éducatives arméniennes, occidentales et turques de la capitale déchue, qu’il devient homme de lettres, journaliste
et qu’il s’engage dans la vie politique de
sa cité. Il a publié trois romans et un recueil de nouvelles en arménien qui illustrent la vigueur et la qualité de la vie culturelle à Istanbul-Bolis. Il meurt
en 1984.

Hervé Georgelin, lecteur élu en histoire
à l’Université Capodistrienne d’Athènes, au Département d’études turques contemporaines, est traducteur du grec moderne et de l’arménien occidental.
Il a notamment traduit Le crépuscule
des fourmis de Zavèn Bibérian, publié chez MetisPresses en 2012.