Récemment lus :

Yannick Haenel
Gabrielle Wittkop
Eric Maria Remarque
Régis Debray
Kamel Daoud
 Voltaire
Amélie Nothomb
Dominique de Villepin
Aimé Césaire
Gaëlle Nohant
Exigence : Litterature


17 ans !

Exigence: Litterature
      ACCUEIL
      Rechercher
      Anciens éditos
      Réagir
      La théorie
      Vos Textes
      Bibliographies
      Concours et Prix
      Manifestations
      Vos publications
      Espace Critiques
      Livres en ligne
      Devenez Critique
      Liens
      Lettre d'info
      Recommander
      Mon Libraire
     
Exigence: Litterature Publications
Le clavier post-mortem


Nos défunts resteront-ils en contact via Facebook ou autre...

Un projet secret de votre réseau social préféré : mettre en marché un clavier que seuls les défunts peuvent activer ! C’est l’idée du roman « Le clavier post-mortem - Projet CPM », de Pierre Roland Mercier - se basant sur les nouvelles données techniques qui tendraient à démontrer que la mort ne serait qu’une transition vers un autre état, ce roman nous propose de vivre cette étonnante réalité dans laquelle les défunts resteraient en contact avec leurs proches, grâce à ce clavier post-mortem.

Ainsi, toute l’humanité apprend comment les choses se passent réellement après la mort. Les gens, les gouvernements et même les religions doivent s’ajuster à ce que tout le monde découvre. S’il n’est pas facile de trouver une idée vraiment nouvelle en 2016, de l’avis de plusieurs celle-ci est suggérée pour la toute première fois de l’histoire. Le roman raconte la création de ce clavier révolutionnaire et son impact sur nos sociétés. Il révolutionne notre manière d’appréhender la mort et démotive les éventuels candidats porteurs de bombes.

Ce récit propose une continuité toute naturelle de la vie après la mort. Le roman nous permet de suivre David, l’ingénieur auquel le réseau social a confié cet étrange mandat d’inventer le fameux clavier. Il y croit plus ou moins au départ, mais son prototype fonctionne et il lui permet de faire la toute première conversation complète avec une personne défunte de l’histoire. Très vite, de l’autre côté de la vie, la nouvelle se répand et des gens décédés s’en mêlent. Un conseiller du pape a vent de la chose et voilà que David reçoit chez lui la visite d’un délégué du Vatican.
L’Église veut savoir et se déclare prête à s’ajuster, très vite. David perçoit soudainement que son invention aura un impact colossal sur l’humanité entière. Il découvre aussi comment fonctionnent les choses de l’autre côté de la vie et que son invention aura aussi un effet marqué sur les défunts eux-mêmes. Tout ça doit être correctement organisé afin d’éviter le chaos, dira David. Il rencontre alors une jeune religieuse hors de l’ordinaire. Elle enseigne la physique quantique à l’université et elle devient sa collaboratrice la plus fidèle. Au fur et à mesure que la situation progresse, David apprend que les défunts ne sont pas différents des vivants. Il en existe de toutes les catégories. Des gens bien, mais aussi des gens moins fréquentables. Certains défunts utiliseront le clavier post-mortem dans leur intérêt.

Dans son roman, Pierre Roland Mercier expose la vie après la mort comme une continuité de notre existence, sur un plan différent. Qui ne s’est jamais interrogé sur une forme ou une autre de continuité après la vie ? Ce livre suggère des situations qui s’inspirent de la science et de la nature. Les données techniques abordées dans le texte sont, pour la plupart, basées sur des faits établis, ce qui oblige le lecteur à se demander s’il a vraiment envisagé toutes les possibilités sur ce qui suivra le plus grand de tous les voyages, celui que, justement, nous préparons le moins. Site de l’auteur www.8wh.com — le roman est en vente dans les librairies et sous forme numérique sur le Web.


http://www.8wh.com


Toutes les annonces de cette rubrique Passer une annonce dans cette rubrique