Récemment lus :

Didier Ayres
Shaun Levin
Pétrus Borel
Philippe Kerr
Patrick Modiano
Catherine Gil Alcala
Marc Villemain
Jean Marie Gustave Le Clezio
Yannick Haenel
Gabrielle Wittkop

17 ans !

Exigence: Litterature
      ACCUEIL
      Rechercher
      Anciens éditos
      Réagir
      La théorie
      Vos Textes
      Bibliographies
      Concours et Prix
      Manifestations
      Vos publications
      Espace Critiques
      Livres en ligne
      Devenez Critique
      Liens
      Lettre d'info
      Recommander
      Mon Libraire
     
Exigence: Litterature Publications

Toutes les annonces de cette rubrique
Passer une annonce dans cette rubrique


L'enfant fini


Vient de paraître : L'enfant fini, Cardère éditeur (2016).


Édith Msika est l’auteur de Une théorie de l’attachement (P.O.L, 2002), Introduction au sommeil de Beckett (publie.net, 2013).
Sur le net, ses textes courts sont publiés dans sa maison d'écriture édith-msika.eu ; dans l'Atelier des auteurs P.O.L ; chez remue.net ; chez libr-critique.

***

À propos de L'enfant fini : Au bord de l'Hudson à Manhattan, Jasper, né au moment où les tours du World Trade Center viennent d’être percutées, fasciné par l’Europe et la peinture hollandaise du XVIIe siècle, écrit dans son cahier pour ne pas oublier ce qu'il vit. Il y a aussi Clemence, supposément européenne, avec laquelle il invente quelques conversations où figure parfois un jeu d'échecs.

"Il suffit de montrer la possibilité de Jasper pour que Jasper existe. Mais tout est effacé avant d’avoir débuté. New York, l’Amérique, le monde stupéfié qui balbutie des pistes, sachant qu’elles peuvent être effacées, et, pire, oubliées, car désormais, après la catastrophe, tous les trajets sont hypothèses, tout est et sera perpétuellement remis en cause par l’effet incessant des causes imprévisibles. Chaque parole peut être déparlée. (…)
Vieille Europe et jeune Amérique autour du jeu d’échecs. Rapport crypté au monde distinguant Clemence et Jasper : ils se parlent et ce sont des possibles qui se répondent, quand ces deux-là se parlent et s’inventent ; on serait alors avec L’enfant fini, prolongeant la partie, comme un enfant fractal accordant encore une chance à la vie au moyen du langage."

Extraits d'une note de lecture inédite de Philippe Rahmy, écrivain (derniers romans : Béton armé, 2013, et Allegra, 2016, à La Table Ronde)

http://édith-msika.eu