Récemment lus :

Shaun Levin
Pétrus Borel
Philippe Kerr
Patrick Modiano
Catherine Gil Alcala
Marc Villemain
Jean Marie Gustave Le Clezio
Yannick Haenel
Gabrielle Wittkop
Eric Maria Remarque

17 ans !

Exigence: Litterature
      ACCUEIL
      Rechercher
      Anciens éditos
      Réagir
      La théorie
      Vos Textes
      Bibliographies
      Concours et Prix
      Manifestations
      Vos publications
      Espace Critiques
      Livres en ligne
      Devenez Critique
      Liens
      Lettre d'info
      Recommander
      Mon Libraire
     
Exigence: Litterature Manifestations

Toutes les annonces de cette rubrique
Passer une annonce dans cette rubrique


Aimé Césaire


Dans le dos des villes surprises
Un spectale de théâtre d'après des poèmes d'Aimé Césaire
mis en scène par Nathalie Garraud
de la compagnie "du zieu dans les bleux"
jeudi 8 septembre à 15h
vendredi 9 septembre à 20h30
samedi 10 septembre à 18h
au Collectif 12
Friche A. Malraux
174 Bd du Maréchal Juin
78 200 Mantes-la-Jolie
renseignements/réservations: 01 30 33 39 42

Un spectacle issu d'échanges artistiques entre des artistes libanais, palestiniens, français qui
place la question du langage au coeur de sa réflexion .

Le langage parlé d'une part, qui se réfère aux langues (français et arabe) et le angage non parlé, d'autre part ( les onomatopés, les bruits, les sons, les mouvements du corps...)

En plus de s'appuyer sur le langage, le spectacle se saisit de l'oeuvre poétique d'Aimé Césaire comme autre fil conducteur. La poésie de Césaire est alors abordé comme un chant, appréhendé comme un rythme, entendu comme une musique qui se veut être le point d'intersection des deux langues. Pour les artistes de ce spectale en effet, la sonorité du langage poétique de Césaire semble être une cheville textuelle interreassante pour se faire se croiser les deux langues.


Le spectcale s'appuie aussi sur la question de la mémoire individuelle et collective et l'oeuvre de Césaire est gorgé de ce questionnement...
c'est aussi un travail qui s'articule autour des notions d'appartenance et de différenciation et de répulsion, d'attraction...

La moelle du spectacle c'est donc un entrechoquement des langages, des cultures, des individualités, des histoires etc...
En aout, à partir du 20, l'équipe sera présente au Collectif pour créer le spectacle... Une équipe de 20 personnes (constituée de palestiniens, libanais de français) avec leur chemin propre, leur personalité, leurs histoires, leurs rêves, leur pratique du théâtre et de la musique, leur approche de l'autre...