Récemment lus :

Shaun Levin
Pétrus Borel
Philippe Kerr
Patrick Modiano
Catherine Gil Alcala
Marc Villemain
Jean Marie Gustave Le Clezio
Yannick Haenel
Gabrielle Wittkop
Eric Maria Remarque

17 ans !

Exigence: Litterature
      ACCUEIL
      Rechercher
      Anciens éditos
      Réagir
      La théorie
      Vos Textes
      Bibliographies
      Concours et Prix
      Manifestations
      Vos publications
      Espace Critiques
      Livres en ligne
      Devenez Critique
      Liens
      Lettre d'info
      Recommander
      Mon Libraire
     
Exigence: Litterature Publications

Toutes les annonces de cette rubrique
Passer une annonce dans cette rubrique


LE PRIX ARVERNE 2008


LE PRIX ARVERNE 2008

A ODILE DE PAILLERETS POUR SON ROMAN

« LA TROISIEME PIERRE »





La Ligue Auvergnate et du Massif Central, sur proposition de son Président Raymond TREBUCHON, a créé en 2007 un prix littéraire d’un montant de 1500 € destiné à récompenser un auteur auvergnat ou un ouvrage littéraire concernant l’Auvergne.

www.ligue-auvergnate.com





Le prix avait été accordé en 2007 à Jean ANGLADE, auteur auvergnat de grand renom, pour son roman « le temps et la paille ». Dans sa deuxième édition, le jury a voulu promouvoir un auteur moins connu que ses concurrents, mais également de très grande qualité, en la personne d’Odile de PAILLERETS pour son roman « la troisième pierre ».









LA LAUREATE : ODILE DE PAILLERETS



Bachelière à seize ans, elle fait une année d’hypokhâgne puis entre à Sciences Po dont elle sort diplômée de la section Service Public. Elle enseigne ensuite aux Cours de Civilisation française de la Sorbonne , est reçue à l’agrégation de lettres modernes et passe un doctorat de troisième cycle avec une thèse sur Marcel Proust. Elle est alors chargée de mettre au point l’enseignement du français dans la licence de lettres étrangères appliquées à l’Université de Paris-Sorbonne. Elle interrompt sa carrière pour des raisons d’ordre familial et de santé. Le goût et la pratique de l’écriture l’accompagneront toujours, mais « la troisième pierre » est le premier roman qu’elle propose au public. Elle a trois enfants et six petits enfants.







« LA TROISIEME PIERRE »





Odile de PAILLERETS dresse une fresque de la vie en Aubrac à la fin du premier Empire, remarquable par son souci de vérité comme par son brio. Un monde rural, bourgeois et aristocratique revit avec ses mœurs et ses coutumes, tandis que l’humour est toujours présent dans ce récit, qui frôle pourtant souvent le tragique.



L’auteur campe des caractères forts et originaux. Parmi ces personnages émerge une figure de femme : Marie Bardalou, déchirée entre son éducation religieuse, son sens du devoir, et les exigences de sa vitalité. Ce n’est qu’après un tumultueux apprentissage que la jeune femme retrouvera la paix du cœur,à la différence de Gabrielle de Payre, la petite fille riche et mal aimée, qui s’enfuira.. Mais on n’oubliera pas facilement les frères de Payre à la rivalité complexe, leurs sœurs aux vies bouleversées par la révolution, Jean, l’adolescent que fascine une quête spirituelle magnifique et difficile, les figures pittoresques des trois Grâces de Marvéjols, et tant d’autres encore.

Basé sur une documentation originale tirée des archives de la famille de l’auteur, ce roman nous montre le passage des mœurs du dix-huitième siècle à celles de l’époque moderne, ainsi que la reprise du pouvoir des anciens féodaux par une riche paysannerie ouverte au négoce. Cependant, les questions qu’il pose sont toujours d’actualité. Questions économiques, de pouvoir, de désenclavement et de voies de circulation, discussions sur l’école et l’éducation, mais aussi savoir ce qui fonde un couple et lui permet de durer ? Et quelle est la nature de la maternité, celle de la paternité ? Y a-t-il un droit à l’enfant, un droit des enfants ? Quelle place reconnaître à la transcendance dans une société qui s’en détourne ? Jamais peut-être ne se l’est-on autant demandé que maintenant ?

Ce roman nous séduit aussi par ses belles illustrations et l’élégance de son édition, à l’image de son style musical et raffiné, par la beauté des pays décrits, et la trame de son intrigue, qui nous tient en haleine jusqu’à ce que, la dernière page tournée, le lecteur se mette à son tour à rêver.

Edition avec illustrations originales de Laure Denys.



Editions du Bon Albert, Nasbinals 48260

tel: 04 66 32 57 16

e-mail : bonalbert@wanadoo.fr.

23 €

ISBN 2-910834-23-9

Commande en librairie, à la FNAC ou chez l’Editeur.

Commande par internet : www.fnac.com


http://www.ligue-auvergnate.com