Récemment lus :

Gabrielle Wittkop
Eric Maria Remarque
Régis Debray
Kamel Daoud
 Voltaire
Amélie Nothomb
Dominique de Villepin
Aimé Césaire
Gaëlle Nohant
Amos Oz
Exigence : Litterature


17 ans !

Exigence: Litterature
      ACCUEIL
      Rechercher
      Anciens éditos
      Réagir
      La théorie
      Vos Textes
      Bibliographies
      Concours et Prix
      Manifestations
      Vos publications
      Espace Critiques
      Livres en ligne
      Devenez Critique
      Liens
      Lettre d'info
      Recommander
      Mon Libraire
     
Exigence: Litterature Publications
Le Chasseur abstrait



Lettre d'information du Chasseur abstrait éditeur
--------------------------------------------------------------------
Un message mensuel à l'occasion de la mise en ligne du nouveau numéro de la RAL,M - Revue d'art et de littérature, musique
---------------------------------------------------------------------
http://www.lechasseurabstrait.com



Bonjour - Hola

Le numéro 38 (mai) de la "Revue d'art et de littérature, musique" est en ligne:

http://www.lechasseurabstrait.com/revue


Un numéro consacré ce mois-ci aux Journées Poésie de Rodez et à la participation du Chasseur abstrait éditeur:


UN HOMMAGE À ANTONIN ARTAUD:
****************************

Les oeuvres complètes d'Artaud relèvent du bric-à-brac biographique, de la coulée explicative et d'un sens du miracle qui ne laisse pas d'en borner les extases. Depuis les mélancolies de l'enfance jusqu'à la justification de l'enfermement, la trace de l'homme s'applique précisément aux causes et aux effets d'un comportement pour le moins effarant. D'un côté, on diagnostique l'incurabilité du phénomène et on installe les dispositifs de la mise à l'écart sans traitement, de l'autre on s'active pour commencer à créer l'astérisme que la littérature proposera finalement de contempler en dépit de la cochonnerie mise en évidence par des actes parfaitement antilittéraires.



JOURNÉES POÉSIE DE RODEZ:
*************************

Riches journées dont je ne rendrai pas compte à peine rentré chez soi. Les implications de chaque intervention et de chaque présence sont décidément trop exigentes en profondeur. Nous reprendrons le fil de ces poètes et de ces éditeurs dans nos prochains numéros, pas à pas et pied à pied, comme nous en avons pris la tenace habitude.

Rappelons les coordonnées des Journées Poésie de Rodez :

http://journees-poesie-rodez.net/

La revue Arachnée :

http://journees-poesie-rodez.net/spip.php?rubrique9




PRIX ANTONIN ARTAUD 2008:
*************************

Le Prix Antonin Artaud 2008 est allé à "Les animaux industrieux" d'Auxeméry publié chez Flammarion.

Né en 1947, Auxeméry a quitté la France au début des années 70. Il a vécu 10 ans en Afrique. Depuis son retour en Europe, il vit au bord de l´Atlantique. Il a traduit de très nombreux poètes américains, W.C. Williams, Charles Reznikoff, H.D., Ezra Pound, Nathaniel Tarn et surtout Charles Olson, auquel il a dédié une partie de sa vie. Son œuvre personnelle témoigne de ses périples à travers le monde et dans les lointains méandres de sa bibliothèque. L´essentiel en a été regroupé dans Parafe, 1994 et Codex, 2001, chez Flammarion.



LE MARCHÉ DE LA POÉSIE DE RODEZ:
********************************

Installé dans l'auditorium de musique de Rodez, le marché de la poésie a réuni quelques éditeurs phares de la poésie française contemporaine ainsi qu'une poignée de poètes importants pour cette poésie qui, si elle ne se porte pas mal, n'en demeure pas moins le parent pauvre de l'édition et sans doute aussi, c'est plus grave, de la pensée. J'ai particulièrement apprécié le déchirement spectaculaire de Mathieu Bénézet toujours à l'étroit dans les costumes qu'on lui taille. Excellent Bénézet. Patrick Watteau installe la poésie ailleurs que dans la poésie, ce qui ne manque pas de la mettre en pièces et non pas en poèmes, ce qui lui valut peut-être le prix Artaud 2007. Claude Mouchard remet la poésie sur les rails du témoignage, quitte à refaire la poésie avec la condamnation au silence des exclus. Le texte s'en trouve harcelé jusqu'à la poésie. C'est nouveau. Hélène Sanguinetti répand la poésie bien au-delà d'elle même, porteuse de germes prolifiques. Jean-Baptiste Para, directe!
ur de la revue Europe, apporte son grain de sel au frisson de la poésie, beaux textes faits pour la voix et l'attente. Enfin, Françoise Hàn, douée à la fois pour l'invisible et l'évidence, touche sagement à la philosophie qu'elle communique d'ailleurs avec la parcimonie d'une langue choisie. Jong N. Woo, Joël Bastard, Alain Lambert, Michael Glück, Robert Vitton, Pascal Leray, Jean-Claude Cintas, Valérie Constantin... Avec Fata Morgana et Brémond, l'intensité des noms majeurs : Blanchot, Michaux, Butor, Pey, etc.


LES AUTEURS DU CHASSEUR ABSTRAIT:
*********************************


L'«ÉCURIE» DU CHASSEUR ABSTRAIT:
********************************

Elle est composée d'auteurs que vous connaissez depuis des années. Ma confiance et mon admiration leur sont acquises depuis longtemps. Ils ont aussi publié plusieurs livres chez Le chasseur abstrait dans le cadre d'un travail éditorial opiniâtre. Leur oeuvre, car ce sont des auteurs à oeuvre, se profile maintenant sur le blanc des yeux. Évidemment, ces auteurs ont tout le champ pour publier leurs livres comme ils l'entendent et quelquefois, quand la vie s'en mêle, comme ils le peuvent. Quoiqu'il en soit, Le chasseur abstrait compte bien servir ces oeuvres patientes et profondes. Voici Robert VITTON, Pascal LERAY, Serge MEITINGER, Marie SAGAIE-DOUVE, Marta CYWINSKA, Valérie CONSTANTIN et moi-même.



CEUX QUI PRÉPARENT LEUR ENTRÉE DANS L'ÉCURIE:
********************************************

Nacer KHELOUZ, Jack YANTCHENKOFF, Georges AYVAYAN et Jean-Claude CINTAS arrivent bientôt avec des oeuvres à imprimer. Leur travail est visible sur le site. Il ne manque plus qu'eux pour que l'écurie soit complète.



LES AMIS DU CHASSEUR ABSTRAIT:
******************************

Denise BERNHARDT, Abdelmajid BENJELLOUN, Rodica DRAGHINCESCU, François RICHARD, Christophe LAURENTIN.



******************
Nouvelle parution:
LOIRE SUR TOURS
******************

Deux passions illuminent l'oeuvre de François RICHARD : la langue et le texte. Ses livres proposent toujours un parcours à la fois lyrique, — don de la langue, et narratif, — art de l'expérience. LOIRE SUR TOURS est étrangement fluide, vrai et faux, facile et complexe, phlogistique de l'égarement et de l'équilibre, mais aussi solide qu'un métier arraché à l'existence. Les photographies de Christophe LAURENTIN s'appliquent avec non moins d'étrangeté romanesque à cet itinéraire soigneusement mis en page.



Cordialement - Un cordial saludo.

Patrick CINTAS.


http://www.lechasseurabstrait.com/


Toutes les annonces de cette rubrique Passer une annonce dans cette rubrique