Exigence : Littérature



Publicité

Exigence: Litterature
      ACCUEIL
      Rechercher
      Anciens éditos
      Réagir
      La théorie
      Vos Textes
      Bibliographies
      Concours et Prix
      Manifestations
      Vos publications
      Espace Critiques
      Livres en ligne
      Devenez Critique
      Liens
      Lettre d'info
      Recommander
      Mon Libraire
     


Bord de mer

Bord de mer
de Véronique Olmi
Éditions Actes Sud

par Christophe Leroy

Des livres qu'on lit, il en est qui glissent sur nous, d'autres plus rares nous émeuvent, nous troublent. D'autres enfin, plus rares encore, nous bouleversent. Ils nous prennent dans le creux de leurs mots, dans les sillons de leurs phrases et nous retournent, font germer en nous des idées nouvelles, inédites et surprenantes. "Bord de mer" de Véronique Olmi est de ceux-là.

Véronique Olmi est dramaturge, cela se sent à sa plume. La structure de son roman est simple, presque classique avec la trilogie théâtrale d'unité de lieu de personnages, d'action. La progression de l'histoire est linéaire, évidente et efficace dans sa simplicité. L'auteur maîtrise parfaitement l'art de l'intrigue. Lentement, elle laisse monter l'émotion, l'inquiétude puis l'angoisse et c'est peu à peu que se dessine le versant dramatique du livre qui bascule tout à coup d'une simple excursion au bord de mer vers un drame familial poignant par un événement d'une simplicité magnifique, quand la mère vide son porte-monnaie. Elle compte les pièces de dix, vingt centimes et l'ampleur de l'histoire apparaît au grand jour, se dévoile. Un trio: la mère et les deux enfants, partent en bus vers la côte. Il ne se passe rien, ou presque, sinon le désespoir qui apparaît peu à peu, avec l'amour de la mère pour ses enfants qui explosent, sous la douleur un amour immense, sans issue. Ils vont à l'hôtel, voir la mer, boire un chocolat chaud dans un café, à une fête foraine.

Pas de violence, pas de racolage de la part de l'auteur, pas de tricherie avec le sensationnel ou le surfait. Tout reste mesuré, sans excès; jusqu'au style de l'auteur; une écriture simple, des phrases de tous les jours à travers lesquelles elle laisse percer une sensibilité émouvante et une vraie tendresse pour ses personnages.

La scène finale, si prévisible et si étonnante pourtant est déchirante, longue et sans concession, sans artifice.

Mais comment parler d'un livre sans trahir la surprise du dénouement ,sans voler l'émotion au lecteur. Je l'ai lu et aimé, mes amis et amies ont tous été émus par lui. Bord de Mer, un vrai bijou d'émotion, de maîtrise, de sensibilité. Un livre dont on ne sort pas indemne avec en soi un surplus d'émotion, une de ces sensations qui fait que l'écriture est un art que Véronique Olmi maîtrise parfaitement.

 

Christophe Leroy

28/06/2002