Exigence : Littérature



Publicité

Exigence: Litterature
      ACCUEIL
      Rechercher
      Anciens éditos
      Réagir
      La théorie
      Vos Textes
      Bibliographies
      Concours et Prix
      Manifestations
      Vos publications
      Espace Critiques
      Livres en ligne
      Devenez Critique
      Liens
      Lettre d'info
      Recommander
      Mon Libraire
     


Exigence : Litterature

Lakhdar Belaïd
Takfir Sentinelle
Série Noire

Une voiture volée. Les flics en planque non loin de là. Du banal, rien que du banal. Les forces de l'ordre attendent que les petits truands viennent récupérer leur butin pour les identifier et les appréhender.
Et comme prévu, ceux-ci viennent prendre livraison de l'automobile, et toujours comme prévu les représentants des forces de l'ordre leur crient : « police »
Une opération banale, dans un Roubaix rongé par le chômage, sous l'œil amusé du fait-diversier local, qui passait par là, par hasard.
Police ! à ce cri les truands auraient dû soit s'immobiliser soit grimper dans leur voiture et tenter de fuir. Ils auraient dû… mais ils n'ont pas réagi ainsi.
Le casseur de voiture s'est planté au milieu de la rue, a sorti une Kalachnikov de son long manteau et a copieusement arrosé les flics. Surpris, ceux-ci ont réussi à lui coller deux balles dans le torse… normalement le type aurait dû être calmé, définitivement mais ce jour-là, normalité n'avait plus court.
Des truands qui braquent des voitures avec des Kalachnikov sous le manteau et des gilets pare-balle en guise de tricots de peau et qui hurlent « Allah Akbar » au moment de fuir.
Très vite, le flic et le journaliste lancés sur la piste des tueurs vont s'apercevoir qu'ils sont en présence d'un groupe de combattants islamistes. Un groupe formé dans les maquis algériens, bosniaques ou afghans, un groupe venu à Roubaix pour recruter et lever des fonds… pour étendre la guerre sainte…
Et tels que nous les imaginons au sortir d'un reportage télévisuel, nous les découvrons, dans un premier temps : fascinés par les armes, intolérants et fanatiques…. Montant des opérations illogiques, hasardeuses et ultra-violentes… recevant leur ordre de quelque part dans le monde.
Mais Karim Khodja, le journaliste, fils d'Algériens né en France et le flic Bensalem, fils de harkis ont sur eux un regard bien différent de celui des médias en quête de sensationnel ou de sociologisme. Et sous les apparences, au travers d'anecdotes et de rappels sur ce que furent les rapports des groupes islamistes et des pouvoirs, Lakhdar Belaïd nous laisse entrevoir une réalité bien différente, des enjeux moins religieux qu'il n'y paraît.


L. ALFREDO
du site Le rayon du Polar