Exigence : Littérature



Publicité

Exigence: Litterature
      ACCUEIL
      Rechercher
      Anciens éditos
      Réagir
      La théorie
      Vos Textes
      Bibliographies
      Concours et Prix
      Manifestations
      Vos publications
      Espace Critiques
      Livres en ligne
      Devenez Critique
      Liens
      Lettre d'info
      Recommander
      Mon Libraire
     


Contre Céline

Jean-Pierre MARTIN

CONTRE CELINE

Il y a plusieurs façons d'être contre Céline, Jean-Pierre Martin est Contre l'antisémitisme de Céline, c'est bien la moindre des choses! Contre les Céliniens béats, c'est plutôt salutaire!

D'où la notion de fidélité, essentielle dans le système Céline, comparable en cela à une religion: les lecteurs sont désignés par le texte comme de "fidèles". p 114

Contre les formalistes, sans se rendre compte que ce sont la critique formaliste et les années 60 qui opèrent le refoulement et non l'écriture de Céline.

Et seul un formalisme exacerbé, qui évacue l'histoire et le lecteur, peut présider à une telle conciliation, sous les auspices de Barthes et de Robbe-Grillet: "Nul ne peut mieux que Céline illustrer l'idée contemporaine que l'engagement le plus profond de l'écrivain est celui qu'il fait par le choix des formes artistiques et du langage"
p 173 et citation de H Godard "Poétique de Céline"

Contre la psychanalyse

Les lectures formaliste ou psychanalytique ont eu cet effet étrange à propos de Céline : [...] prendre pour argent comptant ses diversions, cautionner ses verrouillages, interdire toute lecture dissidente à l'égard du système Céline, (...) p 116

Tout ça parce qu'au fond il tient à juger Céline et cette fois non comme homme mais comme écrivain

la psychanalyser [
l'abjection célinienne] comme celle d'un individu de chair et d'os ( non comme celle d'un écrivain); c'est en nier d'une certaine façon la teneur politique (...) p 121

Il a donc besoin de souligner la totale responsabilité de l'accusé:

Cohérence parfaite de Céline. Il ne débloque pas du tout. p 71

Et bien sûr Jean-Pierre Martin comme tout procureur est au-dessus de tout soupçon

Je refuse à reprendre ce lieu commun stupide, qui voudrait que nous soyons tous racistes au fond de nous. p131

Ce faisant , il passe à côté de l'essentiel et ne parvient pas à entendre ce que lui dit par avance Kundera:

Des immatures jugent les errements de Céline sans se rendre compte que l'oeuvre de Céline, grâce à ces errements, contient un savoir existentiel qui, s'ils le comprenaient, pourrait les rendre plus adultes. p 76

Ce que dit Jean-Pierre Martin avait peut-être besoin d'être dit, surtout après les années amnésiques d'après-guerre, après "Tel Quel" mais n'est-ce pas justement la lecture de Céline qui permet de le dire, qui permet d'amorcer ce retour du refoulé, "Le miroir qui revient" écrira Robbe-Grillet en 1985, Céline était mort depuis 24 ans, 32 ans qu'était paru "D'un château l'autre"!



Penvins
e-litterature.net©