Exigence: Litterature

Exigence: Litterature
      ACCUEIL
      Rechercher
      Anciens éditos
      Réagir
      La théorie
      Vos Textes
      Bibliographies
      Concours et Prix
      Manifestations
      Vos publications
      Espace Critiques
      Livres en ligne
      Devenez Critique
      Liens
      Lettre d'info
      Recommander
      Mon Libraire
     

Littérature

Le point de vue de Guillaume


Je trouve aussi, pour ma part, que beaucoup d'ouvrages publiés par des auteurs français tiennent du "passe-temps", du simple jeu fictionnel et/ou langagier. On ne sort guère de l'anecdotique, mais, à en juger par les publications courantes des trois derniers siècles, à lire des ouvrages qui faisaient fureur et sont aujourd'hui oubliés, n'y a-t-il pas toujours eu cette "écume de la création"?

Plus profondément, je pense que plusieurs écrivains échappent à ce marasme et se désembourbent continûment des marécages de la futilité. A lire Ananda Devi, jeune écrivaine mauricienne, on peut s'en convaincre. A lire Koulsy Lamko, auteur d'un des plus beaux romans qui soient sur le génocide rwandais (La Phalène des collines, Kulmaa, 2000), nous voilà rassurés: il existe encore des romanciers pour qui le roman est un vaste chantier d'interprétation du monde, une entreprise exigeante demandant esprit visionnaire ET modération.

La "littérature" française (celle du boulevard Saint-Germain et des résidences secondaires sur la Côte d'Azur) est sans doute décrépite, peut-être moribonde... mais qui s'en plaindrait?

La littérature de langue française n'en demeure pas moins vivante et forcenée.

Cingal Guillaume