Exigence : Littérature



Vos réactions

Exigence: Litterature Exigence: Litterature
      ACCUEIL
      Rechercher
      Anciens éditos
      Réagir
      La théorie
      Vos Textes
      Bibliographies
      Concours et Prix
      Manifestations
      Vos publications
      Espace Critiques
      Livres en ligne
      Devenez Critique
      Liens
      Lettre d'info
      Recommander
      Mon Libraire
     



Exigence: Litterature Voyage au bout de la nuit

Vous avez réagi à:
Voyage au bout de la nuit


Nietzsche 1 Céline 0
10-10-2016




Vous avez réagi à:
Voyage au bout de la nuit


Absolument complet, précis, tous les sujets sont abordés, dénonciation des élites et de la culture, image dégradante du peuple, ambiguité du discours critique, condamnation nihiliste de l'humain...
Un grand merci
21-10-2013




Vous avez réagi à:
Voyage au bout de la nuit


Analyse sublime;
09-01-2008




Vous avez réagi à:
Voyage au bout de la nuit


Très bon article

26-12-2007




Vous avez réagi à:
Voyage au bout de la nuit


C`est trop super!!!
13-04-2007




Vous avez réagi à:
Voyage au bout de la nuit


enrichissant!
15-08-2006




Vous avez réagi à:
Voyage au bout de la nuit


je réagis à voyage au bout de la nuit par fred.
J'ai lu ce bouquin il y a deux ans, à l'age de 42 ans. Et j'ai trouvé cela important. Ce qui me rassure (pour la suite) la mienne de suite, c'est que je pense que l'on peut faire encore mieux, Angot, si elle était née dans un autre milieu, avec une intelligence plus grande, bon passons, elle me manque Angot, rien de nouveau ?
Retour à Céline, j'ai lu ce Céline malgré sa réduction actuelle à un antisémite, vous pouvez faire le test avec n'importe quel bourgeois moyen, j'en connais plein ... qui ne l'on probablement jamais lu; et j'ai trouvé cela d'une incroyable modernité. Je n'ai toujours rien lu d'autre de lui, j'avoue que j'ai un peu peur d'etre déçu, et puis j'ai un peu peur tout court, voyage au bout de la nuit cela oppresse, il faut etre en forme, il y a un coté hypnotique, un peu comme la bible, sauf que ce n'est pas les mots qu'il repete, mais le theme, décaper tout au vitriol, Angot va plus loin que lui, beaucoup plus loin dans l'intime mais elle ne le relie pas au général ou mal, il faut mettre houellebecq dans le paquet (j'ai l'impression qu'il ne vous interesse pas, mais il y a une filiation)...
Ce que j'ai retenu moi, je ne retiens jamais rien sauf que c'est bien écrit, LE STYLE, le reste je m'en fous, un peu l'afrique, un peu l'amérique, la première page : la vanité, la pluie qui chasse tous ces gens apparamment affairés et surtout l'épisode du tueur que le prete recueille et cache à la justice des hommes, là, j'ai l'impression que céline adhère, il fait corps, il est profondément chrétien, que celui qui n'a pas péché, etc, aime et fait ce que tu voudras, c'est une démonstration, céline abhore les gens qui aime les gens en les croyants bons, alors il nous plonge dans la merde et là, au plus profond, et uniquement au plus profond, il nous demande de rire et d'aimer avec lui, d'aimer réellement.
Pour finir le texte de la chanson que j'ai écrit pour me désenvouter du bonhomme, à cette époque :

Voyage au bout de la nuit
Louis ferdinand, mon chéri
Moi aussi j'ai des insomnies
Peux tu me passer mon peignoir
J'ai froid.
Cinq cents pages
Et moi, et moi qui t'accompagne
Il est tard, je viens de finir ton histoire
Qu'on dirait écrite d'une seule traite de noir.
J'ai lu et relu des passages à haute voix
Pour voir comme ils résonnent en moi
Ah Ferdinand, louis ferdinand, mon chéri
Cela ne me fait pas plaisir
Qu'il y ait des gens éveillés aussi tard
Que toi
Et moi
Maintenant
Ah Ferdinand, louis Ferdinand, mon cheri
Moi aussi j'ai des insomnies
Peut tu me passer mon peignoir
J'ai froid.
22-06-2006




Vous avez réagi à:
Voyage au bout de la nuit


merci et bravo pour cet article éclairant!!!
21-03-2006




Vous avez réagi à:
Voyage au bout de la nuit


Voyage au bout de la nuit

Juste vous faire part de ma révolte devant la mise en abyme que vous faites du Zarathoustra et du voyage . Peu d'oeuvres sont aussi étrangères l'une à l'autre que celles-là et il faut être une lectice bien peu passionnée ,pour ne pas, malgré bien sûr l'idéologie nihiliste que l'on peut balader d'une oeuvre à l'autre pour se faire le plaisir bien "innocent "d'une bonne petite critique , ne pas en être saisis .

Pour Céline une destruction systématique des valeurs , même s'il avait dû les inventer pour les détruire , un pessimisme inlassablement cultivé , une passion pour l'échec , un culte du malheur .


Pour Nietsche un amour de la vie , un optimisme qui se devait pour triompher de la mauvaise foi et du ressentiment en passer par le nihilisme et la destuction systématique des valeurs . Remettre la vie sur les rails de l'avenir par la seule générosité d'une pensée ...!

Lisez le voyage après le Zarathoustra et si vous ne sentez pas qu'un gros malin mal intentionné cherche à vous débarquer du train dont je parlais plus haut c'est que je n'ai rien compris à rien .

S G

04-03-2004




Vous avez réagi à:
Voyage au bout de la nuit


remarquable

celinemoi@
19-12-2002




Vous avez réagi à:
Voyage au bout de la nuit


Pourquoi ne parle-t-on jamais de "Guignol's band" (une belle histoire d'amour j'ai trouvé) ou "féérie pour une autre fois" qui semble le livre le plus abouti puisqu'il ne parle de rien et trouve son seul intéret dans le style?


b. v.
19/10/2002

20-10-2002




Vous avez réagi à:
Voyage au bout de la nuit


J'ai lu un article formidable sur le voyage... de Céline. C'est d'un niveau excellent. J'ai vraiment pris un plaisir fou à le lire. Félicitations à son auteur, vraiment, j'y tiens. Quel niveau!


Ph Nadouce

______________________________________

Les références à Freud n'ont trait qu'" au désir de mort" c'est tout.... qui n'est pas une "découverte " de Freud : banalité de l'observation clinique de "l'espèce "(cf "la Mélancolie" de Burton écrit au 16eme siècle...)

En dehors des références " obligées" (c'est la mode)... à Freud, les commentaires de Frédérique R sur le "Voyage" s'approchent de l' " objectivité" de l' analyse d'une oeuvre non ou mal lue, ou interprétée de façon malveillante pour tenter de l'éliminer de notre littérature... personne ne voit que Proust et Céline : même combat!! deux Libertins au sens Pascalien du terme "observant le Monde de façon clinique: "deux trouvailles" le langage parlé /le temps retrouvé" ; il y aurait peut être encore beaucoup à trouver.... votre approche de Céline me semble presque juste ...sauf pour ce qu' il en est de la psychanalyse méthode d' étude de l'homme du temps de la marine à voile...




ph r jean-louis



01-09-2002