Albert Camus
Gilles Leclerc
Aldo Naouri
David Diop
Amos Oz
Mariem Garaali Hadoussa
Jacqueline Lepaul
Pablo Neruda
Franck Bouysse
Philippe Sollers

18 ans !




Accueil > LITTERATURE > Porte Louise - Christopher Gérard

Porte Louise - Christopher Gérard
mardi 7 décembre 2010 par penvins

Porte Louise de Christopher Gérard est un court roman de facture classique remarquablement écrit qui raconte ce que fut un dénommé Charles Mansfield, personnage énigmatique assassiné le 1er novembre 1972 à Bruxelles.

J’ai lu ce livre comme un Quête du père, à travers ses zones d’ombre. Pas étonnant que la narratrice soit sa fille, la petite fille amoureuse de son papa, partie 38 ans plus tard à la recherche de la vérité sur cet homme dont elle garde une image trouble que le roman va petit à petit révéler au sens photographique du terme faisant lentement apparaitre une silhouette tout à fait différente de celle laissée par le souvenir, silhouette infiniment plus acceptable que celle dont elle semble avoir retenu l’ambiguïté. Blanchiment du souvenir ? Roman d’espionnage et de contre-espionnage qui fait toujours douter de la vérité comme pour dire que celle-ci est infiniment plus complexe que ce qu’elle en paraît. Et la complexité est ici un vrai bonheur, comme peut l’être une cuisine recherchée, bruxelloise, riche de toutes les cultures qui ont traversé cette capitale qui se donne des airs de province :

Cette ville à première vue provinciale et qui en garde le charme, où les cultures se superposent bien plus qu’à Madrid, Rome ou Dublin.

La quête du père, surtout pour une petite fille, c’est la quête des origines, celle de l’enfance dont elle dit toute la nostalgie, douceur de cette capitale cossue et provinciale dans laquelle elle revient et qui a tant changé.
Il y a dans ce livre une vraie révolte contre ce que ce monde est devenu, contre les blessures du temps mais surtout contre les outrages que les hommes ont fait subir à la ville :
L’avenue Louise et ses marronniers. La grande tour brun foncé dont Ingrid m’a parlé à propos d’un retentissant scandale immobilier des années septante, comme on dit ici. Il est vrai qu’elle est laide cette tour américaine. Comment les autorités ont-elles pu accepter une telle rupture dans le paysage ?

Ces outrages sont bien sûr ceux des promoteurs, mais la jeunesse n’est pas en reste qui a perdu le goût du beau :

Rue de la Vanne, un long mur couvert de tags. Qu’est-ce qui peut bien passer par la caboche des abrutis qui souillent ainsi la ville ? Que croient-ils exprimer par ces graffitis sinistres.

On y entend le plaidoyer pour un temps où la séduction et l’élégance étaient un véritable art de vivre, Charlie est un homme d’une grande élégance dont la tenue charme les dames mais ce temps heureux où l’on était entre soi n’est plus. Les allusions au foulard islamique disent assez combien le monde s’est métissé, il a perdu l’ancienne innocence et c’est sans doute l’objet de ce roman que de tenter de le retrouver. Louise y parviendra au point de dire quand elle saura qui il était réellement : Comme, en cet instant, j’admire mon père ! Et nous nous aurons découvert à travers sa quête les charmes de l’art de vivre bruxellois, ceux qui ont disparu mais aussi ceux que la ville conserve à travers ses traditions culinaires.

Parce que si l’architecture peut être souillée, les secrets de l’histoire et de la cuisine restent accessibles à qui sait s’en donner la peine. À travers le labyrinthe de l’espionnage et du contre-espionnage, Bruxelles apparaît comme la plaque tournante de l’Europe, où se joue une lutte souterraine contre les forces du mal qu’elles soient terroristes (IRA) ou nazis.

L’image que Louise a de son père en est constamment brouillée, pourtant son acharnement finira par triompher, Charlie, fils d’un héros irlandais, est bien sûr lui-même un héros, il nous aura fait découvrir combien la vérité est complexe, loin, très loin des représentations du monde moderne et qu’elle est si précieuse qu’elle devrait toujours, comme le disait Churchill, être préservée par un rempart de mensonges.



Livres du même auteur
et autres lectures...

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?