18 ans !





Accueil > LITTERATURE > Brèves de lecture > Ménino - Max Santoul

Ménino - Max Santoul
mardi 1er février 2011 par Pikkendorff

Annoncé comme un roman, disons-le tout de suite : « Non ce n’est pas un roman. C’est un livre de littérature, la vraie, la belle où les senteurs et émotions mêlées, d’un temps que les moins de 60 ans n’ont pas pu connaître, nous emmène hors de nous, dans un ailleurs proche et lointain à la fois.

L’écriture de Max Santoul est une peinture. La force des images, la puissance évocatrice de ces mots simples emportent, au son d’une douce poésie, le lecteur dans l’âme occitane de l’écrivain. A petites touches de mémoire capricieuse, un passé, un présent, un pays apparaissent rythmés par les odeurs et les couleurs. “Après la pluie, le ciel était lavé et la lumière magnifique. Les odeurs bleuissaient doucement. Cette curieuse impression de teinte des odeurs, je la ressentais souvent. C’était aussi le cas pour les choses et les sentiments. La chaleur était jaune, le froid blanc ou transparent, l’attente mauve, la tristesse grise, le bonheur vert, la colère rouge, la douceur en camaïeu et l’amour de toutes les couleurs.”

“Parce que l’enveloppe de tout masque l’essentiel”, Max Santoul nous détaille, dans un texte aux phrases longues, inspirées remplies d’une poésie envoutante, les métiers, les gens, les rues, les couleurs, de Caunes à Carcassonne, de Montpellier à Paris recherchant l’essentiel derrière l’enveloppe du tout.

A retrouver sur le blog de Pikkendorff

Messages

  • UN TEMOIGNAGE BOULEVERSANT

    Dans les années 50, à Caunes Minervois, près de Carcassonne, quel bel endroit pour vivre. Pourtant, la vie ne fait pas de cadeau à cet orphelin de père dès l’âge de neuf mois, de santé fragile. Une femme extraordinaire, sa mémé, sa ménino, va le guider comme une âme bienveillante, malgré le seul bras valide que lui a donné la nature. Un confident surnaturel, un canari infirme mais qui semble immortel est également là pour écouter chaque jour ses doutes et ses choix de vie.
    Un suspens terrible plane sur le roman : l’adversité gagnera-t-elle contre cet enfant bouillonnant de vie et d’intelligence, Menino et le canari vivront-ils assez longtemps pour que l’enfant-oiseau puisse enfin s’envoler très loin du village.

    AVIS DES INTERNAUTES - LIVRE.FNAC.COM

  • C’EST UN BEAU ROMAN, UNE BELLE HISTOIRE

    Merci pour ce moment de « vraie » littérature.
 Partager la beauté de ce langage à travers le regard d’un enfant est émouvant.
 On ressort bouleversé de cette lecture où la douceur des uns côtoie la férocité des autres.
 L’absence et la solitude d’un petit homme se réchauffent auprès de la beauté des sentiments d’une grand-mère qui sera son repère, celui du père qu’il n’a plus.
    
Un partage de souvenirs qui fouille dans la mémoire de chacun, une leçon de courage, un message d’amour, un très beau roman.

    Furet du Nord - Critiques internautes

  • Max Santoul est un drôle de personnage à la vue de son parcours : dermatologiste et licencié de biologie et il écrit des romans incroyables !

    En tout cas le roman Ménino c’est "Grandir, vivre et se construire" chose que décrit très bien ce roman.

    •  
    Sur un casino en ligne vous vous connectez, de chez vous, à autant de jeux de casino que vous le souhaitez, tout en jouant contre d’autres participants, et ce casino est le meilleur de tous.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?