18 ans !





Accueil > CINEMA > Superman returns

Superman returns
jeudi 20 juillet 2006 par Catherine Nohales

J’ai vu pas mal de films adaptés des célèbres comics américains mais aucun ne m’a émue, touchée comme l’a fait ce nouvel opus de Superman. Pourquoi ? Superman, c’est toute mon enfance et en particulier, l’acteur désormais mythique Christopher Reeve qui l’a incarné.

Et puis il y a aussi le générique terriblement familier mais toujours aussi émouvant, exaltant. La concurrence est pourtant rude pour notre superhéros universel. Les X-MEN, vus la semaine précédente, m’ont traversée avec une parfaite indifférence. Ils sont nombreux, valeureux mais rien : je suis restée insensible.

Ce nouveau remake allait-il faire le poids ? Pour les aficionados, je suis sûre que non. Qui pouvait succéder au légendaire acteur américain débarqué il y a peu sur les écrans de M6 ?

Brandon Routh, qui a enfilé la tenue bleue et rouge, assure parfaitement la relève. Il est un Superman crédible qui fait bien vite oublier Christopher Reeve.

Premier morceau de bravoure : stopper un boeing infernal prêt de s’écraser dans un stade bondé. La silhouette familière surgit et sauve in extrémis les passagers, le public amassé. Superman est de retour, égal à lui-même. Et c’est le délire !!

Cependant, une question se pose, à laquelle semble avoir définitivement répondu Loïs Lane, l’ex-amoureuse : la planète a-t-elle encore besoin de cet homme demi-dieu ? La jeune femme, respectable mère de famille ( un garçon ), journaliste récompensée par son talent, a relégué l’ex-sauveur de la Terre aux oubliettes. En effet, il est parti pendant cinq ans et les hommes l’ont oublié, les hommes qu’il a sauvés de Lex Luthor, incarné de façon jubilatoire par un Kevin Spacey parfait comme toujours. Comment ont fait ces terriens pour vivre sans lui ? Il n’était donc pas indispensable. Pourquoi revenir alors ?

Je ne dévoilerai pas plus l’intrigue. Ce que j’ai aimé dans ce film, ce sont les effets spéciaux, remarquables. J’aime quand il prend son envol en douceur, quand il est taraudé par sa paternité, quand il cède face à la férocité, la cruauté de Lex Luthor. Superman redevient cet homme fragile, maladroit et tellement attachant. Nous ne sommes pas dans la brutalité épaisse et sanguinaire, gratuite mais dans une lutte jamais terminée contre le Mal. Un Mal aux multiples visages dont celui de la technologie. Qu’en faire lorsqu’elle tombe entre les mains d’un psychopathe comme Lex Luthor ?

Ce film est bourré d’humour et en même temps, il est mélancolique. Loïs Lane déchirée entre les deux hommes de sa vie. Lequel choisir sans tout détruire ?

Pas d’esbroufe, donc, pour épater la galerie. Et puis l’épate, comme chacun sait, ne fait pas un scénario.

On passe vraiment un excellent moment.

Je le recommande à tout le monde, petits et grands.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?