Amélie Nothomb
Panaït Istrati
Guy de Maupassant
Rainer Maria Rilke
 Hölderlin
Michel Schneider
André  de Richaud
Albert Camus
Gilles Leclerc
Aldo Naouri

19 ans !




Accueil > LITTERATURE > Brèves de lecture > La Garrigue brûle - P. Molaine

La Garrigue brûle - P. Molaine
dimanche 29 novembre 2009 par Louis Lomurat

Traboules /
Parution : 15 Novembre 2009 /
Prix éditeur ttc : 19.50 €

La littérature du XXème siècle a produit, en son temps, un écrivain du nom de Pierre MOLAINE, lequel s’est vu décerner le Prix Renaudot en 1950 et s’est vu proposé plusieurs fois pour le Goncourt.

Mais les modes changent et, après un temps de célébration, MOLAINE, dont la personnalité atypique (http://pierremolaine.site.voila.fr) s’accomodait mal des compromissions avec les attentes changeantes et instables du public d’un moment, s’est imposé le silence depuis les années 1970, tout en continuant une activité d’écriture régulière et purement intime.

Décédé en l’an 2000, Pierre Molaine a laissé de ce fait un ensemble de manuscrits inédits que les Editions des TRABOULES de LYON (où MOLAINE a longtemps résidé) ont entrepris de publier, donnant ainsi vie à un premiere parution, un roman : La Garrigue brûle.

Dans ce livre, un narrateur-personnage s’abandonne à une méditation originale, clairvoyante et désespérée - si l’on en juge par la fin - sur une société "intemporelle" dans laquelle il a du mal à se reconnaître et à se retrouver. Hédoniste faussement cynique, il nous convie, dans une écriture qui confirme un styliste d’évident talent, à un parcours de vie où, par-delà l’amour, la célébrité et l’argent, l’aspiration à un absolu d’authenticité s’offre à l’Homme comme un absolu inaccessible.

Conçu comme une sorte de thriller, ce livre me paraît, à tort ou à raison, contribuer à la rédécouverte d’un auteur que le célèbre critique Pierre-Henri SIMON, dans le journal Le Monde, qualifiait de" moraliste de l’absurde", expression qui serait on ne peut plus appropriée au contenu du livre si, derrière l’artifice fictionnel, on ne discenait aussi l’acuité pénétrante d’un "philosophe de l’absurde".

Louis LOMURAT
Professeur de Lettres honoraire

voir aussi

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?