Bienvenue dans Adobe GoLive 6
Redécouvrez cette
Note de lecture:


Délivrances
de Noann Lyne


Accueil du site > naouri6

.

Bookmark and Share
©e-litterature.net
Alice GRANGER GUITARD

A propos de Réponses de pédiatre, Aldo NAOURI

Editions Odile Jacob, poches, 2004.

Ce livre réunit des articles d'abord parus mensuellement dans Famille Magazine.

Dans sa préface, Aldo Naouri nous dit son inquiétude face à la mutation de notre relation au temps provoquée par l'idéologie de la performance, de la vitesse, par la foi naïve et illusoire en la toute-puissance technologique, qu'il constate dans le changement de mentalités des parents au cours des trente-cinq années de sa pratique de pédiatre, et qui tient de moins en moins compte de l'immuable lenteur de la maturation du petit enfant. La biologie a beau avoir fait des progrès immenses, elle n'a pas modifié le rapport au temps ni fait réellement progresser les performances autrement que de cette manière illusoire destinée à conforter le narcissisme maternel. Que la course à la performance, à la vitesse de maturation et à la précocité se déchaîne ne peut, en vérité, si on prend le temps d'écouter ce qu'enseigne le petit enfant sur chacune de ses maturations, résister à la lenteur de cette maturation. Ne constatons-nous pas chaque jour combien des enfants poussés à l'engrais narcissique de leurs parents fascinés alors par les performances apparentes de leurs enfants être incroyablement en retard dans les domaines non pris en charge par le culte de performance, par exemple le domaine subtil de la socialité, le dressage de chevaux de course ne pouvant jamais faire que le cheval ne reste qu'un cheval ayant besoin de son entraîneur ou de son entraîneuse?

Donc, lenteur du rythme de maturation de l'enfant! Face à laquelle l'impatience parentale, et surtout maternelle, ne peut que faire surgir des symptômes, dont il nous est tous arrivé de constater qu'elle pouvait même ne pas s'en apercevoir tellement elle est, cette impatience maternelle, ancrée dans la volonté, cette volonté de vouloir un enfant comme sa plus belle œuvre pour sa plus grande jouissance narcissique, volonté consciente qui est de plus en plus sourde alors au désir inconscient qui préside à l'arrivée de l'enfant. Je veux un enfant quand je veux! Quand je serais sûre d'en faire ma plus belle œuvre! Fruit de ma plus performante volonté! Or, écrit Aldo Naouri, à l'heure de la contraception et de la pilule du lendemain, comme par hasard, combien d'avortements encore, qui décrètent le "je n'en veux pas", alors que le désir inconscient en voulait, puisque, dit-il, il n'y a pas d'enfants non désirés inconsciemment, et, en le suivant donc, même les enfants avortés!

L'impatience, fascinée par la performance affichée, par l'apparente précocité, révélant que cet enfant est plus performant déjà tout petit que ces autres enfants, bien sûr bien sûr puisque c'est le mien, ne voit pas là où il est en retard, là où il résiste tant qu'il sera peut-être en retard toute sa vie! La performance est une lumière si aveuglante qu'elle laisse dans l'ombre des non-maturations terribles.

Ne pas confondre donc les enfants voulus et les enfants désirés!

Ce qui ressort de ces articles d'Aldo Naouri, c'est aussi l'extraordinaire résistance, force de vie, des enfants! Les petits enfants sont beaucoup plus résistants que ne le pensent leurs mères angoissées! Leur faire confiance, donc! Avoir foi en leurs capacités, en leur force! Aux antipodes d'une angoisse maternelle, ou d'un fantasme maternel, selon lesquels le petit enfant sans elles serait sans ressources! Donc, ne jamais oublier les ressources de l'enfant, et les mettre aux commandes! C'est lui qui guide, qui enseigne, et elle, elle lui donne l'aide indispensable à sa prématurité!

Par exemple, laisser la fièvre accomplir sa fonction, ne pas systématiquement la faire disparaître, car elle augmente le rythme cardiaque et le flux sanguin apportant les défenses immunitaires. Rares sont les cas de convulsions! Si l'enfant reste tonique, la fièvre n'est pas dangereuse.

Cas du biberon: ne pas l'éterniser! L'enfant doit très vite manger comme les adultes! S'apercevoir qu'il a des dents! Mâcher, mais aussi savoir se défendre, développer une activité critique, ne pas tout "avaler" en déglutition primaire dans la persuasion que tout est parfait dans l'optique de la performance!

Cas de l'éducation: elle doit commencer tout de suite! Le petit enfant ne doit pas être installé comme le roi de la maison faisant table rase de ce qui était avant lui devenant par sa seule présence virtuellement mort ou atteint de vieillissement rapide! L'enfant doit s'apercevoir qu'il ne peut pas éliminer l'autre, ni y être indifférent parce que lui seul le roi, le petit précoce, l'œuvre parfaite! Ce n'est pas partout chez lui, notamment la chambre parentale où il ne doit pas croire qu'il ne s'y passe rien ou qu'en tout cas cela le regarde! Le père sépare l'enfant et sa mère, inéluctablement, et l'enfant ne doit pas gagner dans cette affaire-là, il ne doit pas être le bénéfice secondaire idéal réparant la déception de sa mère quant à son mari!

Livre plein de sagesse, de rigueur, d'exigences. Ses conseils et enseignements si nombreux, qu'il faut absolument aller chercher dans ce livre, ancrés dans la pratique, et le bon sens, sont apaisants! J'ai fait allusion, dans cette Note de lecture, à la fièvre, au biberon, à l'éducation, juste pour vous inciter à la curiosité! Il y a une infinité d'autres réponses dans ce livre!

Juste quelque chose, pour apporter par ma lecture une petite touche personnelle! Question: l'ambivalence maternelle à l'endroit de son petit enfant dont parle Aldo Naouri est-elle si inéluctable que cela? Quelque chose de très personnel me dit que c'est toujours le père qui nourrit cette ambivalence maternelle! Mais qu'il peut y avoir des pères qui ne font pas ainsi, et alors voici des mères forcées d'abandonner leur ambivalence comme si ce n'était que des restes de placenta, forcées alors non seulement de faire confiance à leur enfant si résistant, à ses ressources incroyables, mais aussi forcées de partager son provisoire et indispensable maternage avec d'autres reconnus par elle capables de le faire, donc toute une transformation psychique de cette mère à laquelle le fantasme de toute puissance a été arraché avec la matrice arrachée! Voilà! Je tenais beaucoup à ajouter cela! Merci à Aldo Naouri, pédiatre non ordinaire, de m'avoir donné l'occasion de pouvoir le faire!

Alice Granger Guitard

29 mars 2004