18 ans !


La refonte du site entraîne quelques disfonctionnements temporaires dont nous vous prions de bien vouloir nous excuser.



Accueil > BEAUX-ARTS > The Cleaner - Marina Abramovic

The Cleaner - Marina Abramovic
mardi 14 février 2017 par Jean-Paul Gavard-Perret

Marina Abramovic, “The Cleaner”, Ed. Lena Essling, Moderna Museet, text(s) by Marina Abramovic, Tine Colstrup, Lena Essling, Adrian Heathfield, Devin Zuber, Bojana Pejic, graphic design by Miko McGinty, Hatle Cantz, Berlin, 2017, 39,80 €.

Pour Marina Abramovic la performance reste une forme d’art alternatif dont la vitalité n’a rien de commerciale. C’est aussi un moyen de souligner de petits actes héroïques passés inaperçus et de revisiter le terme même d’héroïne. « Il y a beaucoup d’héroïsme dans la vie quotidienne, en particulier dans la vie des femmes et surtout la somme de tous les sacrifices qu’elles font, sacrifices de leurs propres désirs pour leurs enfants ou leur mari ».

Cela n’est pas neuf. Et au sein de l’Histoire, l’héroïne est la plupart du temps une figure tragique ou soumise. La créatrice - sans évacuer cette coloration - veut créer un récit sinon plus « merveilleux » du moins plus actif qui rappelle la vie d’un modèle de la créatrice : sainte Thérèse d’Avila, l’habitée qui transcende le réel.

Afin de réaliser cet objectif, l’artiste est sensible aux moments dramatiques de sa vie : « J’avais des amis et ils sont morts dans un accident d’avion et quand je suis arrivée dans leur maison, tout était en place comme avant : les pommes sur la table, la photographie des enfants dans l’autre pièce. C’était si triste, si incroyablement triste la présence de tous ces objets sans aucun être vivant ».

A partir de là elle prit une bassine pour laver le sol et cet acte est devenu métaphorique dans son œuvre. Il devient une lutte non seulement pour une revendication féministe mais aussi pour inventer un nouvel art qui libère les êtres humains. Afin d’y parvenir elle se scénarise elle-même en tant que miroir inversé en face du public en utilisant son énergie qu’elle souhaite transmissible. Pour Marina Abramovic l’ »acting » sert à témoigner pour le public de son présent, de lui donner conscience et de faire vivre le spirituel si souvent oublié.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


©e-litterature.net - ACCUEIL