18 ans !


La refonte du site entraîne quelques disfonctionnements temporaires dont nous vous prions de bien vouloir nous excuser.



Accueil > Ecrivains > Aïcha yatabary : L’écriture est une source de bonheur.

Aïcha yatabary : L’écriture est une source de bonheur.
dimanche 23 juillet 2017 par Abdelali Najah

Aïcha yatabary qui est médecin, exerçant dans la santé publique, est connue par son militantisme pour la cause de la femme africaine. Elle s’est beaucoup intéressée à la question de la santé de la femme dans les pays du sud, mais à une approche transversale de la santé. En effet, selon l’écrivain, celle-ci englobe d’autres thématiques que le volet purement biologique, à savoir les questions culturelles, économiques, politiques et même environnementales. Elle essaie d’œuvrer pour les femmes rurales à travers son mouvement « Femmes Santé Solidarité Internationale », qui a pour objectif principal d’aider les femmes à monter des projets répondant à leurs besoins et à les mettre en contact avec des partenaires bilatéraux ou multilatéraux. « Puisque nous n’avons pas de moyens financiers à mettre à leur disposition, autant les aider en mettant à profit nos compétences et notre réseau, » nous fait-elle savoir. Elle est aussi contributrice pour le Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire concernant les questions de santé publique et de genre.
Son expérience avec l’écriture est fusionnelle. Elle a commencé à écrire à l’âge de 14-15 ans et depuis, elle ne s’est plus arrêtée. Elle écrit des poèmes, des nouvelles, des romans, des pensées, des réflexions ayant trait à la spiritualité, des essais…

Aïcha Yatabary conçoit ses rites de l’écriture comme une inspiration intérieure ensorcelant son corps et envoûtant son âme, et ses doigts commencent à parler. Ils traduisent l’émotion qui la saisit. Après c’est la transe, la transcendance. Quand elle écrit, elle exulte de joie. Un amour immense pour l’esthétique, mais aussi la profondeur. Elle est aussi férue de lecture de toute sorte, car elle aime la connaissance et la recherche de la sagesse. Elle aime aussi se mettre à la place des autres et faire ressortir leurs émotions.

On écrit sur ce qui nous sensibilise le plus, ce qui nous touche. La question de la femme africaine l’a toujours motivé en écriture car celle-ci reste encore vulnérable, surtout en milieu rural. En effet, les guerres, les conflits, la maladie, la famine, le réchauffement climatique, la concernent en premier lieu. Les écrits d’Aïcha Yatabary parlent aussi beaucoup d’amour et de vivre ensemble. Ainsi, l’objet de ses livres est de partager ce qu’elle a en elle, à savoir l’amour, l’énergie positive, la volonté de changer des choses qui lui semblent inacceptables…. Partager lui semble être le mot le plus juste pour décrire l’objet de ses livres. Le besoin qui l’a poussé à écrire, est l’envie de partage, mais aussi la volonté de se sentir utile en s’engageant dans une cause noble qui lui tient à cœur. Pour Aïcha Yatabary, l’écriture est une source de bonheur.

BIBLIOGRAPHIE :
Une histoire pour l’an 2000, éd CEDA, recueil collectif de nouvelles, 2000.
Monsieur Bleu clair et autres nouvelles, éd L’harmattan, recueil collectif de nouvelles, 2009.
Le grand saut, éd Edilivre, nouvelle, 2015.
La mer n’est pas sucrée, éd Edilivre, nouvelle, 2015.
Le banquet des marabouts, éd L’Harmattan Côte d’Ivoire, roman, 2015.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


©e-litterature.net - ACCUEIL