François Cheng
Jacques Ferrandez
Jorge Semprun
Chantal Robillard
 Nimrod
Georges-André Quiniou
Philippe Sollers
Luc Blanvillain
Arundhati Roy
Jorge Luis Borges

20 ans !




Accueil > LITTERATURE > Le Garçon en polaroïds - Shaun Levin

Le Garçon en polaroïds - Shaun Levin

traduit de l’anglais par Etienne Gomez

samedi 9 décembre 2017 par penvins

Pour imprimer


Tout en légèreté autour de quelques photographies Shaun Levin évoque l’enfance et l’adolescence d’un garçon qui préfère les garçons et se voit en fille, laisse entendre sa fascination pour le corps des hommes et plus particulièrement pour les figures paternelles. Mais aussi dit sa solitude et le plaisir qu’il a d’être battu et humilié :
Le Garçon demanderait à tous les gens qu’il aime de lui donner régulièrement des claques. Rien ne le rendrait davantage heureux.

Petit à petit, de photo en photo, nous voyons apparaître un destin, les photographies prennent vie, ce qui n’était que clichés devient existence humaine, complexe, ayant sa part d’ambiguïté, cette histoire aujourd’hui terriblement banale prend peu à peu de l’épaisseur, devient – peut-être aussi par la magie des « polaroïds » - réalité palpable, tout sauf un discours dans l’air du temps.
Mais regardez donc le Garçon (comme il est rondouillard !) qui tire maintenant sa révérence – Au re-voir ! Au re-voir ! – en se dandinant sans vergogne dans son costume moulant et ses talons aiguille -

Le Garçon est devenu un homme en devenant une fille. Tout n’est pas dit ! Tout est là dans ces photos à relire, relire sa vie quand l’enfance s’en est allée.



Livres du même auteur
et autres lectures...

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


©e-litterature.net - ACCUEIL