Hölderlin
Michel Schneider
André  de Richaud
Albert Camus
Gilles Leclerc
Aldo Naouri
David Diop
Amos Oz
Mariem Garaali Hadoussa
Jacqueline Lepaul

18 ans !




Accueil > LITTERATURE > Trilitho - Jacquelyne Lepaul

Trilitho - Jacquelyne Lepaul
lundi 15 avril 2019 par Françoise Urban-Menninger

Jacquelyne Lepaul n’a jamais quitté ses Vosges natales, c’est pour cette raison que j’ai retrouvé la trace de cette poétesse oubliée, voire disparue…
Un numéro du Courrier des Marches daté de 1950, glané sur un marché aux puces, me l’a fait redécouvrir à travers un poème d’une étonnante modernité. Ne croyant pas au hasard, c’est par téléphone que j’ai pris contact avec Jacquelyne Lepaul. Au bout du fil, malgré ses 92 ans, sa voix était restée celle de la femme toujours rebelle que Paul Valéry avait remarquée en 1942.

Le livre d’un autre temps d’une femme étonnamment moderne !

Trilitho, poèmes de Jacquelyne Lepaul
Ouvrage publié par Charlotte Benoit

D’emblée, je compris l’importance d’une oeuvre colossale dont bon nombre de manuscrits sont encore en dormance dans les armoires de Jacquelyne Lepaul. Sa fille Michèle Benoit et sa petite-fille Charlotte Benoit se sont lancées l’immense défi de faire reconnaître cette poétesse d’un autre temps dont les textes pourtant ont gardé tout le charme, la sensualité d’une femme passionnée et passionnante.
Trilitho rassemble les trois recueils de poèmes publiés à ce jour par Jacquelyne Lepaul, ils sont merveilleusement agrémentés par les dessins de l’auteure, reproduits par son grand-père Jean-Auguste Jacquot, graveur et lithographe qui a assuré les tirages sur sa presse à bras, dite en étoile.
C’est pour un poème de Visages que j’ai eu le coup de foudre sur le marché aux puces : « Soleil voudrais-tu m’épouser ?/ je sens au travers de mes hanches/ une force magique et zigzagante…. »
Le poète Paul Fort qui avait rédigé la préface de ce premier recueil sous forme de poème ne s’y était pas trompé, il avait formulé ainsi son admiration : « Chaque soir le soleil achètera votre livre en monnaie de lune ».
Et Paul Valéry de parachever cet éloge mérité en écrivant à Jacquelyne Lepaul en 1942 : »Vos poèmes révèlent des sensations vives et profondes et un sens poétique réel ».

Un deuxième recueil paraît en 1954 Poèmes d’Avion préfacé par Louis Notteghem qui n’est autre que le chef du Centre National d’Aviation. Il faut dire que Jacquelyne Lepaul ne manque pas d’air ! Bien au contraire, cette jeune femme hors du commun apprend à piloter et dans baptême, elle pousse un cri jailli du coeur : « Je suis née de cet après-midi/ le coeur d’un avion qui bat dans le soleil/ cette croix de métal qui est la foi de l’air / a réveillé la laide au bois dormant... » et plus loin d’ajouter « Bon jour mon ciel/ j’attends mon voyage de noces. »
Et Louis Notteghem d’évoquer Saint-Exupéry dans sa préface avant de conclure en parlant au nom de tous les pilotes : « ...nos propres coeurs battent entre ses lignes »…

Jacquelyne Lepaul de retour dans les Vosges après une année pédagogique à Paris fait paraître son troisième recueil chez José Millas-Martin en 1957. Le rhume des foins renvoie aux allergies dues « aux pollens des calculs, des influences, des relations dans ces milieux parfois passionnants mais aussi troublés d’effervescences nauséabondes ». On pressent dans cette introduction, le temps de la désillusion qui transparaît dans ces vers : « Je suis un pain qui ne cuit pas/ Je n’ai pas trouvé mon levain » et pourtant, on retrouve plus loin la puissance du verbe de l’auteure qui s’écrie : « donne-moi ton visage pesant comme je l’aime/ je sais comment s’efface la poussière des routes// et se dénoue l’écume des ruisseaux traversés »….

A nous maintenant de dénouer le fil du temps afin de redécouvrir dans ce livre qui en contient trois, une infime partie de l’oeuvre de Jacquelyne Lepaul, car ne l’oublions pas, de nombreux romans, pièces de théâtre, paroles de chansons, poèmes...attendent encore de voir le jour !

Françoise Urban-Menninger

Contact : charlotte@oniweb.fr



Livres du même auteur
et autres lectures...

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


©e-litterature.net - ACCUEIL