Mariette Navarro
Jean Pruvost
Chantal Robillard
Louis Grall
Amélie Nothomb
Marc Villemain
Jean-Marie Rouart
Laurent Bayart
Antonio Lobo Antunes
Mokhtar Chaoui

21 ans !

Accueil > LITTERATURE > Dentelles des sirènes de la lagune - Chantal Robillard

Dentelles des sirènes de la lagune - Chantal Robillard

Nouvelles et poèmes publiés chez Astérion

vendredi 1er octobre 2021 par Françoise Urban-Menninger

Pour imprimer


Après son précédent ouvrage, "Dentelles des reflets de Venise", Chantal Robillard, poète, nouvelliste, anthologiste mais aussi arrière-petite-fille de dentellière, reprend ses fuseaux pour dérouler au fil de l’eau et de ses pensées ses poèmes et nouvelles qui nous ramènent dans la Cité des Doges où, ne l’oublions pas, l’on a trouvé la plus ancienne guipure connue datant du XVI e siècle !

Lors de ses déambulations sur les rives, canaux ou ruelles de la Sérénissime, Chantal Robillard se laisse porter par ses réminiscences. Elle vogue dans un entre-deux intemporel où surgissent les personnages littéraires qui hantent son subconscient mais aussi la ville alanguie, rêveuse et rêvée.
Cendrillon, Corto Maltese ou encore une sirène poursuivant Marco Polo nous font plonger dans des eaux oniriques qui nous immergent dans la lumineuse féerie d’un bain de fantaisie. Dans ce livre à la couverture vert d’eau, les photographies prises par l’auteure prolongent à l’envi l’atmosphère surréelle d’une Venise magnifiée.
Les poèmes, petits points d’orgue, donnent le rythme, font avancer la gondole qui nous emporte au-delà des vagues et des mots "Voilà, de là,/ Marco, je te revois/ Prêt pour fuir au monde. / Découvrir l’univers".
Et dans le récit intitulé "Venise, Europe", ne lit-on pas "Le temps, d’ailleurs, n’existe pas..."
Indubitablement, Chantal Robillard possède l’art de suspendre le temps entre terre et mer pour nous offrir la part belle d’une Venise éternelle.
L’humour, comme toujours chez l’auteure, émaille poèmes et nouvelles, en particulier dans "Une lagune facétieuse" où des "congressistes de pacotille" partent à la rencontre de leur funeste destin.
Le texte le plus poétique est sans doute "Le deviseur du monde" qui renvoie à l’enfance de l’auteure et à la pensée magique qui donne le ton à ce livre dont la musique des mots charme le lecteur tel un chant de sirènes où l’auteure "ancrée, encrée" nous embarque sur les eaux moirées de son imaginaire.

Françoise Urban-Menninger



Livres du même auteur
et autres lectures...

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


©e-litterature.net - ACCUEIL