Amélie Nothomb
Franck Bouysse
Tristan Corbière
Dido Sotiriou
Daniel Cohen
François Cheng
Jacques Ferrandez
Jorge Semprun
Chantal Robillard
 Nimrod

20 ans !




Accueil > LITTERATURE > Brèves de lecture > La querelle des livres d’Olivier Larizza

La querelle des livres d’Olivier Larizza

Petit essai sur le livre à l’âge numérique paru chez Buchet§Chastel

mercredi 11 avril 2012 par Françoise Urban-Menninger

Pour imprimer


Romancier, auteur d’une quinzaine d’ouvrages, professeur de littérature anglaise à l’université des Antilles-Guyane, Olivier Larizza signe un petit ouvrage qui pose la question essentielle de l’avenir du livre papier "tué à petit feu" par le numérique.

L’illustration de la couverture de l’ouvrage donne d’emblée le ton de cet essai où l’on découvre un livre poignardé se vidant de son sang d’encre. Car l’auteur nous le rappelle "le livre a ses raisons que la raison ne livre pas".
Le livre papier est un objet en soi que l’on palpe et que l’on peut emporter partout avec soi, loin de toute technologie aliénante." L’e-book, à l’inverse, ne se laisse pas effeuiller". Et Olivier Larizza de poursuivre tout au long de son ouvrage la comparaison du livre numérique avec le livre papier, d’en évaluer les avantages et les inconvénients de l’un et de l’autre.
De cette analyse pertinente, intelligente, où l’auteur possède sans conteste l’art des formules qui font mouche, on finit par conclure que "la souris de l’ordinateur cohabiterait sans animosité avec le rat de bibliothèque".
Car comment conclure autrement ? L’auteur nous rappelle la crainte de Jean-Claude Carrière fondée scientifiquement sur le fait que si une étoile mourait à moins de 8000 années-lumière de notre terre- ce qui se produira vraisemblablement- les rayons gamma de cet astre baptisé "Etoile de la Mort" détruiraient instantanément tous les circuits électroniques de la planète bleue !
Sans négliger les qualités indéniables du livre numérique, Olivier Larizza nous rassure :" Non, le roi papier n’est pas mort !" Et tant mieux ! Pour ce faire, il met fin, par exemple, à l’idée reçue que le livre numérique serait plus écologique que le livre papier. D’autre part lire ce petit essai si bien documenté avec mille et une références et pouvoir y revenir à volonté s’avérerait être une tâche bien trop compliquée, voire proprement hasardeuse avec un livre numérique.
Tenir entre ses mains, ce petit ouvrage qui résume et condense en un seul tenant les questions et les réponses à ce débat épineux sur cette fameuse "querelle des livres" s’apparente tout simplement à un pur régal littéraire ! Alors pourquoi bouder son plaisir ?

Françoise Urban-Menninger

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


©e-litterature.net - ACCUEIL