Mariem Garaali Hadoussa
Jacqueline Lepaul
Pablo Neruda
Franck Bouysse
Philippe Sollers
Franck Bouysse
Robert Giroux
Marc Villemain
Muriel Barbery
William Butler Yeats

18 ans !




Accueil > LITTERATURE > Dans la brume électrique - James Lee Burke

Dans la brume électrique - James Lee Burke
dimanche 2 septembre 2012 par Ange Philippe

« Franchement, je ne me soucie guère des pieds que je pourrais écraser. »

La plume, la Touche, la Magie, le truc qui fait tilt… 32 000 mots dans la langue française mais aucun d’eux pour décrire le Plus, la touche James Lee Burke. Un style d’écriture particulier, loin des grandes références du polar, mais une efficacité d’écriture hallucinante. Burke n’est pas Shakespeare et il n’y a aucun besoin de relire trois fois une phrase pour le comprendre. Son style direct et peu conformiste, son univers d’écriture le rendent presque incontournable.

Avec James Lee Burke, le cadre légal décrit est américain, mais les lois sont cajuns. La justice est américaine mais le verdict est créole. Comme il le rappelle « on est au nord du Guatemala, pas au sud des USA ». Une ambiance de western, lourde et électrique. Il y a constamment des tensions, de l’orage dans l’air et de l’angoisse. Le moindre geste est suspect, le moindre tic éveille les soupçons. Personne n’est innocent car chacun a son jardin secret, des secrets qui ne se révèlent pas. C’est dans ce cadre que Burke trace les sillons d’une affaire criminelle qui semble toute banale mais qui réveillera les fantômes du passé. En Louisiane comme partout dans le Sud des USA, on reste nostalgique sans pour autant déterrer les lointains secrets enfouis. La mise en scène est remarquable. Entre des personnages secondaires à la fois méfiants et douteux, et l’addition de macchabées, le personnage principal tâtonne et se retrouve dans la ligne de mire de personnes peu recommandables. La description du Bayou par Burke est un atout que l’on retrouve dans la quasi-totalité de ses livres. Le fait de sillonner cette région sauvage entre les paroisses de New Iberia, de la Nouvelle-Orléans et de Lafayette en décrivant la flore omniprésente avec un souci du détail, inscrit ce livre sombre dans une catégorie à part. Loin des jungles urbaines choisies comme décor de polar à succès, Burke s’attelle à présenter une autre facette de la Grande Amérique. Ce côté sauvage où la justice se règle à coup de crosse dans la tête, ce monde où l’exécution se fait avant le procès, cette région où étranger rime avec danger. Burke présente les mentalités de ce lointain pays, si distant de la Justice Américaine.

Une fois le décor installé, l’enquête comme toute investigation menée dans les ténèbres, va connaître des rebondissements et des menaces avant de prendre une tournure jusque-là inimaginée. Une atmosphère brumeuse avec un zeste d’irrationalité s’empare de plusieurs pages du roman au point de laisser le lecteur sceptique sur la marche à suivre : le personnage principal est-il fou ? Présente-t-il des séquelles psychologiques de son expérience de la guerre au Vietnam ? N’est-il pas plutôt surmené ? Autant de questions restées sans réponse, abandonnant le meilleur héros de Burke à ses tourments personnels. A ce propos, Burke réussit, encore une fois, à présenter un Dave Robicheaux intraitable, simple mais adapté à ce monde « realpolitiks » à souhait. Gardant un certain sens de l’honneur, Robicheaux répond à la violence par la violence en enfreignant les lois. Robicheaux va à ses réunions aux alcooliques anonymes mais il n’hésite pas à avaler un cocktail alcoolisé ensuite. Robicheaux aime réveiller les fantômes du passé pour soulager sa conscience comme toujours, il va devoir en subir les conséquences. A la limite de la morale, présentant à maintes reprises des faiblesses humaines inévitables, Robicheaux apparaît tel qu’il a toujours été : provocateur et dominant. Un flic en quête d’actions et de fusillades, mais surtout un homme qui aime défier la Mort au point d’avoir des conversations avec l’au-delà. La noirceur de ce roman est un sommet, l’histoire simple et presque réaliste, un bon polar en somme.



Livres du même auteur
et autres lectures...

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


©e-litterature.net - ACCUEIL