18 ans !





Accueil > LITTERATURE > Défense du poil - Stéphane Rose

Défense du poil - Stéphane Rose

contre la dictature de l’épilation intime

lundi 27 août 2012 par Marie Godard

J’ai très envie de vous parler d’un livre dont le titre en étonnera plusieurs : « Défense du poil, contre la dictature de l’épilation intime », dont l’auteur est Stéphane Rose, connu pour ses livres, mais également en sa qualité de journaliste et d’attaché de presse aux éditions La Musardine.

Quand j’ai commencé la lecture de cet essai, et connaissant l’humour déjanté de Stéphane Rose, notamment à travers la cérémonie des Gérard sur Paris Première, dont il est l’un des créateurs, je m’attendais à un traité humoristique sur les poils, pubiens et autres.

Faut-il vous dire ma surprise lorsque j’ai découvert un pamphlet passionné qui ne se contente pas, tant s’en faut, d’exprimer le goût de l’auteur pour la fourrure que nous a donnée la nature, mais qui fait brillamment la démonstration des liens qui existent entre l’épilation, la pornographie, le culte de la jeunesse partout présent dans notre société, et l’obsession de l’hygiénisme. Un vrai phénomène sociétal qui mérite que l’on y réfléchisse.

Avant de parler du livre lui-même, je ne peux passer sous silence le travail de recherche auquel s’est livré Stéphane Rose avant de rédiger cet essai. Il n’hésite pas à nous amener à Rome, dans la Grèce ou l’Égypte antiques, aussi bien que dans les années 70, pour illustrer son propos.

L’auteur s’est livré à une enquête approfondie et documentée à travers laquelle il nous guide vers ce qui devient rapidement une évidence pour le lecteur : les femmes — et beaucoup d’hommes — sont victimes de manipulations savantes qui les ont amenées, non seulement à renoncer à leur toison intime, mais, pire, à la considérer comme sale, repoussante, voire obscène.

Stéphane Rose nous démontre avec des arguments imparables d’où vient cette mode omniprésente et incontournable de l’épilation intégrale de tout ce qui ressemble à un poil sur le corps de la femme, et nous explique à qui le crime profite.

Son texte est très bien écrit, avec humour, mais surtout beaucoup de rigueur, et se lit comme un roman, tant il est intéressant.

Je vous promets que si vous prenez le temps de le lire, votre façon de considérer les sexes glabres et les aisselles épilées ne sera plus jamais la même. Ce plaidoyer pour le retour des poils ne laissera personne insensible, j’en suis persuadée !

« Défense du poil » est publié aux éditions La Musardine, dans la collection « L’attrape-corps » .

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


©e-litterature.net - ACCUEIL