Aldo Naouri
David Diop
Amos Oz
Mariem Garaali Hadoussa
Jacqueline Lepaul
Pablo Neruda
Franck Bouysse
Philippe Sollers
Franck Bouysse
Robert Giroux

18 ans !




Accueil > LITTERATURE > Le Dernier Testament de Ben Zion Avrohom - James Frey

Le Dernier Testament de Ben Zion Avrohom - James Frey
mercredi 21 septembre 2011 par Anne Bourrel

James Frey,  Le Dernier Testament de Ben Zion Avrohom

Traduit de l’anglais (américain) par Michel Marny, édition Flammarion

Dans son quatrième roman, le très controversé James Frey imagine la vie d’un New-yorkais peu ordinaire à travers le regard de treize personnages qui l’ont connu. Seul blanc du Bronx, Ben aime les jeux vidéo, la bière et la Marie-Juana, il travaille sur un chantier, à New York, à notre époque, sans plus de précision. Au fur et à mesure que le livre avance, nous est révélée la nature exceptionnelle de Ben Zion. Depuis sa naissance en effet, les autorités religieuses de sa communauté sont persuadées qu’il est Celui que l’on attendait, le messie, qui selon la prophétie biblique doit revenir sur terre pour offrir aux hommes la vie éternelle.

Mais si Ben Zion Avrohom est le messie réincarné, il ne ressemble en aucun cas à un prophète traditionnel.  Sa parole est bien différente de celle que l’on pourrait attendre :

« La Bible est un livre. Les livres sont faits pour raconter des histoires. Ils ne sont pas faits pour dénier aux gens le droit de vivre comme ils l’entendent. » P.339

Ben, signifie « fils de » en arabe, Zion est le terme qui désigne le paradis pour les rastas, Avrohom est un prénom juif équivalent à Abraham. Porteur du monothéisme dans son nom même, il serait revenu parmi les hommes pour que cessent les malentendus. Ben prophétise la fin du monde et accuse : la société des hommes est gangrénée, elle ira à sa propre perte ! Il célèbre l’ici et maintenant comme le seul des mystères, ne promet pas la vie éternelle mais déclare l’amour (voire l’amour libre) comme seule religion.

« Il disait que si tous ceux qui allaient à l’église ou au temple, ou à la mosquée passaient tout ce temps perdu à baiser au lieu de prier pour des conneries, le monde serait pas prêt de finir. Et il avait raison. Et vous savez qu’il a raison. Si vous regardez dans votre cœur, et si vous n’avez jamais joui dans votre vie, vous savez qu’il a absolument raison. » P.223

Qui croise son regard, verra sa vie métamorphosée. Ben Zion Avrohom parvient à combler le vide des cœurs en un seul regard, un seul baiser, voire une longue nuit torride. A moins que ce super messie des temps modernes ne soit qu’un malade mental dont le cerveau a été plus que sérieusement endommagé par un très grave accident de travail ?

Le testament de Ben Zion Avrohom est un roman caustique, au style oral. Il offusquera ceux qui croient en ces « textes de science-fiction écrits à l’âge de pierre » et plaira aux athées et aux agnostiques.  Sa construction en abîme, pose la question de la croyance, nécessaire ou non, de la mise en place des idéologies (les « apôtres » de Ben comptent bien propager ses idées et sa parole), et met en scène l’interchangeabilité des icônes :

« Si j’avais remplacé leurs livres par des magazines idiots que je regardais, et s’ils avaient adoré les personnages stupides dans ces magazines, ils auraient obtenu les mêmes résultats » qu’en priant…p.347 

Aux Etats-Unis, le testament a été publié par la galerie Gagosian, une galerie d’art. Dans sa traduction française, la maquette du livre est particulièrement soignée et originale, en blanc mat, bord des pages maculé de taches carmin, titre en grosses lettres vermillon. Ce que l’on tient dans les mains, pourrait bien être un évangile selon St Frey, écrite avec son sang… (Ceci est mon sang…etc.) L’écrivain d’aujourd’hui tel que l’exige et le reconnaît le monde médiatico-littéraire auquel appartient Frey et dont il s’est largement servi dès son premier livre, fonctionne aussi comme une religion, à coups de messages messianiques et autres apparitions télévisio-christiques.

Anne Bourrel, 21 septembre 2011



Livres du même auteur
et autres lectures...

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


©e-litterature.net - ACCUEIL