Sonia Elvireanu
Jean-Marie Rouart
Cyril Anton
Valery Zabdyr
Amin Maalouf
Akira Mizubayashi
Valentina Casadei
Agnès Desarthe
Caroline Deyns
Jean Louis Debré

23 ans !

Accueil > LITTERATURE > Brèves de lecture > Serge Quadruppani - Saturne : Une enquête de la commissaire Simona (...)

Serge Quadruppani - Saturne : Une enquête de la commissaire Simona Tavianello
mercredi 24 juillet 2013 par Jean-François Ponge

Pour imprimer


Gallimard (collection Folio Policier), 2012, 267 pp.

Un polar bien séditieux, comme on les aimait au temps jadis chez Jean-Patrick Manchette, comme on les aime aujourd’hui chez Dominique Manotti. Trois personnes sont tuées, et de nombreuses autres blessées, aux thermes de Saturnia à L’Aquila (oui, la ville du célèbre tremblement de terre et de la réunion du G8). Le tueur a été vu mais a eu le temps de s’échapper dans la panique qui a suivi. Un fait divers banal, dans notre chère et tendre Europe, titulaire en titre (comme dirait Catarella, pour les intimes de Camilleri), du tout dernier Prix Nobel de la Paix ? Que nenni ! L’association des victimes de l’attentat, une femme, dont la maîtresse a été tuée, un homme, dont la maîtresse a aussi été tuée, et le fils de cette dernière, vont se liguer pour traquer l’assassin. Le reste ne se raconte pas, tant chausse-trappes et fausses-pistes abondent dans cette pérégrination franco-italienne mêlant mafia calabraise (La ’ndrangheta), haute finance internationale et services spéciaux de tous bords. Un concentré d’humour et de suspense qui dénonce avec efficacité les dérives du libéralisme occidental. Merci, Serge, pour ce retour réussi au sein des belles lettres du polar hexagonal !

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


©e-litterature.net - ACCUEIL