Aldo Naouri
David Diop
Amos Oz
Mariem Garaali Hadoussa
Jacqueline Lepaul
Pablo Neruda
Franck Bouysse
Philippe Sollers
Franck Bouysse
Robert Giroux

18 ans !




Accueil > LITTERATURE > François 1er ou le rêve italien - Jack Lang

François 1er ou le rêve italien - Jack Lang
mercredi 9 novembre 2011 par Meleze

Paris éditions académiques Perrin 1997

Voilà un livre qui a été écrit 10 ans trop tôt. En effet à l’époque de Sarkozy, il n’aurait certainement pas eu le sous-titre de rêve italien puisqu’ il contient une excellente partie sur le problème de la dette qui a désormais une si grande importance. Aujourd’hui, Jack Lang aurait certainement préféré mettre l’accent sur la dette plutôt que sur l’Italie.
En outre de nos jours, l’Italie étant occupée depuis 10 ans par Berlusconi plus personne n’en rêve.

Notre critique a donc pour but de vous faire oublier l’Italie, les châteaux de la Loire, et les relations finalement ténues de François 1er avec Léonard de Vinci pour vous persuader que vous devez comprendre François comme le prince de la dette et qu’en conséquence, il est le père spirituel de notre président de la République constamment placé sous la dictature du triple AAA.

La dette au 16ème siècle exerçait aussi sa dictature. De même qu’aujourd’hui les sommes étaient si énormes qu’elles impliquaient toute l’Europe ; si bien que toutes les techniques de mutualisation qui font l’actualité en 2011 avaient déjà été inventées. En suivant François, on voit que la tendance républicaine à imiter les rois ne vient d’aucune tendance aristocratique, d’aucune déformation génétique de la démocratie mais bien de la continuation à travers les siècles de la tendance financière de la dette. La Vème République a hérité cela des rois.

Tout ce qui était somptueux et exhibitionniste chez le roi François avait pour but le jeu d’argent dans lequel il était enferré. Il devait plaire à ses créanciers et comme notre président, il a obtenu énormément de l’Allemagne.

On découvre que notre président ne tient pas son habitude de payer la dette avec d’autres emprunts, de son prédécesseur, de la crise économique, de son esprit dépensier, ou même des éléments extérieurs à la République telle que la guerre. Non, la mentalité de la dette remonte sans contestation possible à la royauté et tout particulièrement à ce roi qui eut le malheur d’être détenu en captivité par son adversaire Charles Quint et d’avoir contraint la France entière à payer pour libérer les deux dauphins pris en otage par l’ennemi dans l’attente de la rançon.

L’histoire a transformé en brillances un roi financièrement vaincu. La défaite voila le mot prononcé. Se faire le biographe de François 1er c’est se faire le biographe d’un roi vaincu. Ce n’est pas une situation confortable. Jack Lang ne s’en sort pas non plus facilement. L’identification de François Ier au président Sarkozy lui aurait bien rendu service.

Mais ce n’est pas l’évolution de la République qui avait provoqué cette recherche biographique. On se rappellera que Lang était le maire de Blois et il ne fait aucun doute que c’est la passion pour l’histoire de cette ville qui est à l’origine de la recherche. En outre, Jack Lang est un professeur de droit public, matière grâce à laquelle il va développer la meilleure partie de son livre. Rien de l’œuvre de Guillaume Budé principal juriste de François 1er ne lui échappe.

Le roi est rentré de captivité en 1526. Il va régner jusqu’en 1547 soit une période de plus de 20 ans pendant laquelle le pays se transformera considérablement, laissant malgré la défaite et les dettes l’impression d’une période qui aura été un havre de paix entre deux guerres civiles : la guerre de 100 ans et les Guerres de Religion.

Mélèze



Livres du même auteur
et autres lectures...

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


©e-litterature.net - ACCUEIL