Aldo Naouri
David Diop
Amos Oz
Mariem Garaali Hadoussa
Jacqueline Lepaul
Pablo Neruda
Franck Bouysse
Philippe Sollers
Franck Bouysse
Robert Giroux

18 ans !




Accueil > LITTERATURE > « Le Tribunal de la Conscience - François Xavier Corazon de (...)

« Le Tribunal de la Conscience - François Xavier Corazon de Jésus.
jeudi 2 octobre 2014 par Abdelali Najah

L’auteur espagnol François Xavier Corazon de Jésus a publié son roman « Le Tribunal de la Conscience » aux Editions du Net en 2013 (113 pages). Un récit, sous forme de roman, réunissant des personnages existants et des faits réels, retraçant les évènements liés à la démission du pape Benoît XVI, et aux probables raisons de conscience, qui ont poussé le souverain pontife à se retirer.

En effet, l’annonce de la démission du pape Benoît XVI, a suscité une vive
émotion chez toute personne, surtout catholique. Malgré que les raisons invoquées soient d’ordre physique à savoir son âge avancé, sa fatigue…, les événements nous emmènent à croire que d’autres motifs beaucoup plus
réalistes, ont poussé le souverain pontife à présenter sa démission. Pour quelles raisons ? Il suffit d’être au courant de ce qui se passe à l’intérieur du Vatican ou de l’Eglise catholique, pour se poser des questions tout à fait légitimes.
La presse, surtout la presse italienne, a démasqué sans ambiguïté des faits vraiment choquants, malgré le fait que la conscience collective du présent monde moderne paraît insensible, voire inexistante, chez un bon nombre de personnes, cela n’est pas le cas. Ce qui porte à penser que même la conscience de Benoît XVI, puisse estimer insupportable l’état de choses qu’il était obligé de supporter. Et lui-même, étant le garant de l’institution qu’il représentait, a désiré mettre un terme à son engagement, et ceci pour des questions de conscience personnelle.
« Bien entendu, de ma part, en tant qu’auteur de ce livre, cela n’est pas une assertion, une affirmation, mais seulement une supposition. C’est pour cela que je parle des ’’ probables raisons de sa démission ’’ », nous déclare François Xavier Corazon de Jésus.
Par conséquent, le livre, sans être un récit extrêmement chargé de faits, décrit avec beaucoup d’exactitude les vérités qui ont été vraiment publiés par les journaux, et qui mettent en évidence la vérité. Le récit ainsi pousse le lecteur par le biais de sa propre conscience à s’impliquer, réagir et tirer des conclusions sur des questions sur lesquelles il ne s’était pas penché auparavant.
Ainsi, le récit décrit la position de l’Église sur l’exorcisme, le célibat, l’avortement, la contraception et le don d’organes. Des aspects qui sont traités dans le livre, non comme une répétition de ce qui a déjà été publié, ou comme un compte-rendu de la position officielle de la curie. Mais plutôt,
avec subtilité, mettant en évidence les aspects de chaque sujet faisant appel aux consciences des lecteurs. Il est évident de statuer selon notre conscience individuelle sur chaque cas et attitude du pape face à ces sujets délicats, comprenant qu’une réaction de sa part, sous forme de démission, puisse être tout à fait logique.
Il aborde les scandales sexuels et financiers qui prolifèrent au sein du Vatican, ainsi que des actes de pédophilie dénoncés publiquement, et la supposée existence d’un lobby gay, faisant pression sur des évêques homosexuels. Ces aspects sont traités avec beaucoup de sérieux, sans parti pris, ni esprit de critique ou d’attaque verbal. Le récit prend ainsi la forme d’essai littéraire, se basant sur les articles des journaux et sur les commentaires donnés par les personnes impliquées, et dont ces faits ont été exposés librement par la presse mondiale.
Le sujet sur l’Inquisition construit sur la base du roman, est composé par le dialogue entre Cyrille et Nestor. Ce n’est pas un descriptif purement historique. La narration ajoute des éléments surprenants aussi sur cette période, ainsi que matière à réflexion sur nos consciences, puisqu’il est question de ce que disent ceux qui défendent la position de l’église à cette époque. Les Conclaves et les corruptions de certains papes sont traités avec courage et fermeté. Les faits sont irréfutables, ils font partie de l’histoire, devant lesquels, même les derniers papes ont décidé de demander pardon.
Coté personnages, Benoît XVI, on doit s’en douter facilement, est le personnage principal, accompagné de près par son secrétaire Georg Gänswein. Leurs conversations intimes sont très intéressantes, en imaginant leurs propos dans ce milieu fermé : le Vatican. Puis, le père Federico Lombardi, le porte-parole du Vatican, qui s’entretient avec son ami intime Marco Politi, un vaticaniste. Leurs discussions révèlent des secret dits dans les couloirs du Vatican, mais en réalité publiés par la presse italienne. Au centre-ville de Rome, nous suivons le dialogue de Marco Politi avec Bruno
Bartolini, spécialiste du Vatican. D’autre part, le secrétaire du pape est assisté par Paolo Calvino le sous-secrétaire, personnage singulier par sa naturalité et sincérité, surtout avec ses discussions avec Mgr. Filippo Bontempelli, responsable de la Bibliothèque du Vatican, lieu sécurisé
contenant des informations incroyables.
Plus tard, Cyrille et Nestor apparaissent au milieu de la foule réunie sur la place Saint-Pierre à Rome, deux très jeunes catholiques, se posant des questions très révélatrices sur la conscience des jeunes au sein du catholicisme. Leurs discussions qui révèlent avec toute véracité, les moments sombres de l’église dans les siècles passés. Le réalisme des discussions entre les cardinaux est éloquent aux moments des pauses du conclave. Leurs commentaires et révélations reflètent l’image véhiculée par les journaux du monde entier. D’autre part, la présence de Sophie et Emma dans le récit révèle la conscience féministe : la femme, un être sensible et fort possédant une conscience clairvoyante.

De la démission de Benoît XVI au Conclave, qui a couronné François, nouveau pape de l’ Église Catholique du XXI ème siècle, voici un récit vibrant et d’actualité. Et, la conclusion du roman se résume ainsi : « Saint-Paul avait écrit … ’’ Nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Dieu... Ainsi, chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même ’’. Et dans les visions, que reçut Saint-Jean, sur les évènements, qui auront lieu à la fin des temps, il avait vu ceci : ’’ Puis, je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus... Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône... Et les morts furent jugés selon leurs œuvres...’’ Ainsi donc, seulement un tribunal, plus élevé que ceux, que d’autres hommes, comme
eux, ont mis en place, jugera leurs actions. »

AUTEUR

Né à Barcelone, François Xavier Corazon de Jésus a eu dès son jeune âge, un profond amour pour l’Histoire et les Arts et Lettres.
Depuis son départ à la retraite, il a réussi à retrouver le temps de pouvoir exprimer cet amour pour l’écriture. Son premier livre, « Le Tribunal de la Conscience », est un roman empreint de réalité, un récit audacieux et captivant.



Livres du même auteur
et autres lectures...

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


©e-litterature.net - ACCUEIL