Mariem Garaali Hadoussa
Jacqueline Lepaul
Pablo Neruda
Franck Bouysse
Philippe Sollers
Franck Bouysse
Robert Giroux
Marc Villemain
Muriel Barbery
William Butler Yeats

18 ans !




Accueil > LITTERATURE > Sac au dos de Maurice Carême

Sac au dos de Maurice Carême

Publié aux Editions L’Age d’Homme

jeudi 16 avril 2015 par Françoise Urban-Menninger

La Fondation Maurice Carême nous invite à découvrir l’ultime recueil posthume du poète dans un cheminement, au propre comme au figuré, sur les routes de France et de Belgique qui se confondent avec celles de son itinérance poétique.

Ce recueil de poèmes à nul autre pareil nous convie à explorer des lieux connus ou méconnus avec les yeux du poète emplis d’émerveillement.
Les trente très belles photographies en noir et blanc prises par Jeannine Burny nous accompagnent tout au long de cette lecture lumineuse où, à notre tour, nous prenons plaisir à faire l’école buissonnière.

Avec Maurice Carême, nous sommes au bord du canal de l’Est en 1968 et avec lui nous allons à la pêche au rêve :"Je pêche, moi, avec les yeux", écrit le poète...Et le poème de se prolonger à l’envi dans une photographie où l’on voit le poète songer au bord de l’eau...

Dans la forêt de Fontainebleau, toujours sac au dos, Maurice Carême poursuit son bonhomme de chemin et nous observons avec lui "D’étroits sentiers qui serpentent/ Comme des orvets de sable".

A l’instar d’un guide touristique original, ce splendide recueil nous offre le privilège de mettre nos pas dans ceux d’un poète des plus éminents. On voyage en Beauce, on s’arrête devant les grilles dorées à Nancy ou sur le Pont-Neuf à Paris, on se retrouve à Nemours ou dans les collines du Brabant et on se prend à avoir l’âme bohème !

Les images belles et surprenantes nous font glisser du paysage observé à nos paysages intérieurs qui fusionnent dans une sérénité apaisée dont Maurice Carême nous confie la clé :"Etre heureux ? Rien de plus aisé :/ Il suffit que vous le pensiez".

Cependant au fil de ses randonnées Maurice Carême s’interroge dans les allées du poème :"Que ne fait-on pas pour de l’argent ?" et plus loin de soupirer :"Hélas ! En ce siècle de verre/ Qui a encore les pieds sur terre !".

Et paradoxalement, n’en déplaise à certains, c’est bien le poète qui a encore les pieds sur terre même s’il a la tête dans les étoiles !

"Sac au dos" est un livre splendide à prendre et à reprendre, à glisser dans sa musette, à lire au bord de l’eau pour se laisser emporter dans le dernier espace de liberté que nous octroie la poésie.

Embarquons-nous pour ce voyage intemporel où "Les cerfs ont de la lune/ A leurs cornes mouillées" mais où parfois le poète aborde avec une infinie délicatesse l’image de la mort :"J’ai cru voir de l’auberge/ La mort même faucher/ Les tiges encore vertes".

Mais encore et toujours, Maurice Carême rend hommage à la vie, à la beauté des choses si simples et si humbles que nous finissons par les oublier. A nous de réveiller notre regard, d’aiguiser nos sens, de nous émerveiller afin de saisir les quelques instants d’éternité et de grâce que la vie nous dispense car Maurice Carême nous le répète : "C’est dimanche, ici, pour longtemps".

Françoise Urban-Menninger



Livres du même auteur
et autres lectures...

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


©e-litterature.net - ACCUEIL