David Diop
Amos Oz
Mariem Garaali Hadoussa
Jacqueline Lepaul
Pablo Neruda
Franck Bouysse
Philippe Sollers
Franck Bouysse
Robert Giroux
Marc Villemain

18 ans !




Accueil > LITTERATURE > Meurtre aux Arts Déco - Emmanuel Honegger

Meurtre aux Arts Déco - Emmanuel Honegger

Roman paru chez Le Verger Editeur

samedi 21 novembre 2015 par Françoise Urban-Menninger

Dans la collection qui regroupe "Les enquêtes rhénanes", Emmanuel Honegger, poète, plasticien, membre de l’Académie rhénane, vient de publier un premier roman qui nous plonge d’emblée dans l’ambiance sulfureuse d’un néo-polar.

On retrouve dans ce Meurtre aux Arts Déco, certains ingrédients du roman noir américain des années 20, en particulier le style littéraire empreint de gouaille dont l’auteur joue à merveille. Emmanuel Honegger use et abuse du cliché avec un art consommé du verbe et de l’image qui transcende bien évidemment le premier degré en nous offrant une parodie pour le moins hilarante du roman policier que d’aucuns qualifieront de roman de gare.

En voici un échantillon avec la description pas piquée des hannetons de la belle Agathe : "Disons-le, c’est une bombe, des seins en obus qui l’empêchent quasiment de voir ses genoux, un décolleté fantasmagorique dans lequel certains privilégiés ont le droit en fin de soirée de glisser un billet".

On l’a compris, le style est savoureux, voire délectable, il se déguste en prime avec quelques expressions typiquement alsaciennes comme cette "schnaps idée" dont chacun aura saisi qu’elle renvoie à cette "eau de vie" très prisée par les Alsaciens.

Mais si le style fait le sel de ce roman, c’est le cadre qui lui en confère tout l’attrait. Emmanuel Honegger qui a été formé à l’Ecole des Arts Décoratifs de Strasbourg, revient avec cet ouvrage sur les lieux mythiques de sa jeunesse estudiantine et nous en livre une vision nostalgique et débridée.

La mort de Duke Ellington le 24 mai 1974 devient le prétexte pour quelques étudiants à organiser une fête clandestine dans un endroit totalement improbable que les lecteurs découvriront avec étonnement. Les noms de lieux, leur description précise, l’évocation d’une brasserie bien connue comme celle de "La Tête Noire" ajoutent une note historique et réaliste à ce roman qui octroie la part belle à la ville de Strasbourg.

L’intrigue qui se noue autour de l’assassinat du concierge des Arts Déco croise la préparation et le déroulement de cette fête abracadabrantesque initiée par les étudiants. Les références à l’art ou au jazz abondent et génèrent une atmosphère conviviale presque familière à ce roman dans lequel on entre de plain-pied et où l’on prend un extrême plaisir à renouer avec l’univers des années 70.

Emmanuel Honegger qui a mis plus de dix ans pour nous concocter ce petit chef-d’oeuvre d’humour noir bourré de clins d’oeils tous azimuts, nous a mitonné un premier roman à avaler d’un seul trait, puis à reprendre afin d’en apprécier toutes les subtilités !

Françoise Urban-Menninger



Livres du même auteur
et autres lectures...

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


©e-litterature.net - ACCUEIL