Jean-Marie Rouart
Cyril Anton
Valery Zabdyr
Amin Maalouf
Akira Mizubayashi
Valentina Casadei
Agnès Desarthe
Caroline Deyns
Jean Louis Debré
Agnès Desarthe

23 ans !

Accueil > LITTERATURE > Brèves de lecture > L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une (...)

L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea - Romain Puértolas
jeudi 3 décembre 2015 par Jean-François Ponge

Pour imprimer


Le Livre de Poche, 2015, 312 pp.

Drôle de voyage, en effet. Drôle de fakir, aussi, qui n’hésite pas à faire part de ses tours (et détours) pour arriver à tromper le chaland. Tout part du voyage d’un "véritable" fakir du Rajasthan, venu en France se fournir chez Ikea (qui refuse d’ouvrir des magasins en Inde) d’un non moins véritable lit à clous en kit. Pour seul pécule, il dispose d’un billet de cent euros, imprimé d’un seul côté, avec lequel il va devoir régler ses frais de transport, de bouche et… de couche. Hélas, ses plans vont être sérieusement contrariés par sa méconnaissance des us et coutumes du doux pays de France et de ses taxis parisiens. Inspiré par "L’armoire volante", un film français qui avait fait le bonheur des salles obscures dans les années 1950, ce roman jubilatoire nous emmène d’Europe en Afrique aller-retour, à la rencontre des gens du voyage et autres migrants volontaires ou forcés que rencontre notre indien enturbanné au cours de son circuit périméditerranéen. De l’humour en veux-tu en voilà, mais aussi une belle leçon d’humanisme au-delà des multiples invraisemblances qui ne tromperont personne. D’ailleurs, les fakirs et leurs pouvoirs extraordinaires, moi j’y crois. Pas vous ?

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


©e-litterature.net - ACCUEIL