Jean-Marie Rouart
Cyril Anton
Valery Zabdyr
Amin Maalouf
Akira Mizubayashi
Valentina Casadei
Agnès Desarthe
Caroline Deyns
Jean Louis Debré
Agnès Desarthe

23 ans !

Accueil > LITTERATURE > Brèves de lecture > La ferme africaine - Karen Blixen

La ferme africaine - Karen Blixen
vendredi 16 décembre 2011 par Jean-François Ponge

Pour imprimer


Gallimard (collection Folio), 2006, 508 pp., traduction d’Alain Gnaedig

Dans son roman, écrit à la première personne, l’auteure nous conte ses années passées au Kénya, alors colonie anglaise, à la tête d’une exploitation agricole de très grande taille où plantations de café voisinent avec prairies et terres laissées au libre usage des indigènes Kikuyus. Les Masaïs, guerriers dépossédés de ce qui faisait leur orgueil, les armes, vivent dorénavant du pastoralisme dans une réserve située à proximité. Tel est le cadre de ce beau récit, véritable cri d’amour pour une Afrique depuis longtemps disparue, où coutumes et langues se côtoient sans se mélanger. Les grandes crises de l’époque sont à peine évoquées, la guerre existe, elle est nommée, mais on ne sait pas de laquelle il s’agit. Le temps lui aussi reste comme suspendu : dix ans, vingt ans, trente ans ? On ne saura jamais combien de temps a duré cette aventure africaine, mais les personnages de jeunes deviennent des vieillards, on se doute alors que le temps ne se compte pas en années mais en décennies. Curieusement, Karen Blixen ne dévoile rien d’elle-même. Ses amours, nul n’en saura rien (les aficionados du film « Out of Africa », qui a été très librement inspiré de « La ferme africaine », seront bien déçus), et les liens qui se nouent avec les nombreux visiteurs de la ferme, point de chute de tous les voyageurs européens qui traversent le Kenya, que ce soit pour le commerce ou des safaris (Gustav, Denys, Hugh...), sont à peine évoqués, sauf lorsque la mort vient les frapper. Le véritable sujet du livre, c’est la diversité culturelle de ce coin d’Afrique : serviteurs Somalis et Indiens, hiératiques Masaïs et surtout le peuple Kikuyu, qui revit dans toute sa splendeur passée sous la plume de Karen Blixen. Aucune chronologie dans ces notes jetées au hasard des souvenirs, mais une communion totale avec le lecteur, qui aurait bien aimé que la ferme africaine dure encore et encore...

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


©e-litterature.net - ACCUEIL