Bienvenue dans Adobe GoLive 6
Redécouvrez cette
Note de lecture:


La ligne de flottaison
de Jean Hatzfeld




Accueil du site > LITTERATURE > Brèves de lecture > Le cri des mères de Cécile Guivarch
Imprimer

Le cri des mères de Cécile Guivarch

Recueil de poèmes paru aux Editions La Porte en 2012

mercredi 2 janvier 2013, par Françoise Urban-Menninger
Bookmark and Share
©e-litterature.net
Le petit opuscule écrit par Cécile Guivarch tiré à seulement 200 exemplaires est un véritable joyau qui donne sens à la vie qui nous traverse. C’est un rayon de soleil qui illumine notre regard posé sur le monde.

L’auteure, directrice de rédaction de la revue Terre à Ciel, d’origine franco-espagnole vit aujourd’hui à Nantes où elle poursuit son chemin d’écriture. L’origine de ce petit "livret" comme elle aime à le qualifier, Cécile Guivarch le doit à la naissance de sa fille Zélie, prénom choisi dont son arrière-grand-mère lui révèle que c’était également le prénom de l’arrière-grand-mère de son arrière-grand-mère...Soit quelqu’un qui a vécu pendant la Révolution ! Et le cri des mères de traverser ainsi les siècles dans le ventre des femmes qui enfantent à cor(ps) et à cris...

Et de page en page, dans une alternance presque musicale, on retrouve sur le feuillet de gauche la petite Zélie née pendant la Révolution qui "regarde le monde sur le dos de sa mère" qui travaille dans les champs et la petite Zélie d’aujourd’hui sur le feuillet de droite qui est promenée par sa maman Cécile "enfouie dans son landau".

"A deux ou trois siècles l’une de l’autre", les petites filles "se ressemblent se rejoignent s’appellent"...Dans une sarabande d’images qui ont partie liée avec la naissance dans le continuum de l’espace-temps, Cécile Guivarch retisse cette trame qui de mère en fille fait danser la vie dans le ventre des femmes qui mettent le monde au monde.

Ce petit livret est sans aucun doute une pépite qui témoigne de la condition des femmes il y a trois siècles en leur rendant un bel hommage à travers la mère de la petite Zélie d’alors. Il offre dans le même temps à la petite Zélie du vingt-et-unième siècle le cadeau incommensurable d’une lignée de femmes dont le cri de lumière irradie au coeur de ces très beaux poèmes de chair, de sang et d’âme mêlés.

Françoise Urban-Menninger

Pour se procurer ce livre à 3,75 €, écrire aux éditions La Porte, Yves Perrine 215 rue Moïse Bodhuin 02000 Laon

Répondre à cet article


Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature