Alain Bauer
Jean-Marie Rouart
Philippe Sollers
Dana Shishmanian
Angueliki Garidis
Agnès  Clancier
Annie Le Brun
Rika Benveniste
Petros Markaris
Reshat Sahitaj

23 ans !

Accueil > LITTERATURE > L’art du dressage - Christel Périssé-Nasr

L’art du dressage - Christel Périssé-Nasr
mercredi 8 février 2023 par penvins

Pour imprimer


Avec ce court roman, Christel Périssé-Nasr met en scène l’injonction de virilité. Dans le monde civilisé où Gilles, le fils aîné, se prépare à entrer, combattre telles des brutes n’a plus cours, la guerre est finie, il s’agit désormais pour écraser les autres, de savoir parler de ce que l’on a pas lu, décoder les implicites, percevoir et répondre aux connivences, surplomber de son mépris. Petit à petit Gilles va entrer dans la peau d’un winner, paniqué à l’idée du service militaire il choisira le service civil et partira en coopération, à son retour se fera embaucher dans une entreprise d’aéronautique qui cache sous des montages complexes son activité principale, militaire. Il avait promis à son père de continuer la guerre et d’une certaine façon il a tenu parole !

Son frère le loser qui n’a pas pu entrer à l’école militaire parce que borgne, mais qui lui avait transmis sa passion pour les avions de combat, souhaitera malgré tout participer à l’aventure industrielle de l’armement et déposera un brevet pour redonner sa chance à l’Inflatoplane un avion gonflable, ratage industriel que son invention transformerait en succès le vengeant de son œil aveugle et faisant enfin de lui un homme.
Mais à la différence des animaux si l’hommequi lui aussi ne supporte pas de voir autrui souffrir, choisit qui mérite ou qui ne mérite pas son empathie.
La virilité se mesure à la cruauté. Cruauté dont ne manque pas Gilles envers les animaux comme on le lira.
Ainsi par petites touches voyons-nous Gilles s’enfermer dans un rôle auquel son père le destinait lui qui avait perdu ses repères n’appartenant ni à la génération de la Seconde Guerre mondiale, ni à celle qui avait combattu en Algérie.
Comme lui sans doute Gilles ne devait pas connaître la guerre sur le mode militaire, à son fils, Marceau dira : C’est une reconfiguration profonde que l’époque t’impose lui signifiant que pour garder la tradition il ne doit pas adopter son style, mais être contemporain, laisser sa femme peindre ses petites merdes et devenir dépendante : tu l’auras ta servante.

Gilles ne changera pas, il restera vraisemblablement celui que l’on a dressé et qui est incapable de ressentir la douleur qu’il inflige aux autres. Le père de Nour non plus n’avait sans doute pas vu venir la réaction de sa maîtresse.

Un roman infiniment subtil où se lit en creux l’avènement d’une autre époque dans les relations entre les hommes et les femmes.



Livres du même auteur
et autres lectures...

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


©e-litterature.net - ACCUEIL