Angueliki Garidis
Agnès  Clancier
Annie Le Brun
Rika Benveniste
Petros Markaris
Reshat Sahitaj
Margherita Guidacci
Anne Bourrel
Petros Markaris
Jeanne Bresciani

23 ans !

Accueil > LITTERATURE > Brèves de lecture > Le miroir de la déraison - Xavier François

Le miroir de la déraison - Xavier François
mardi 17 juin 2014 par Jean-Paul Gavard-Perret

Pour imprimer


Elle écrite

Xavier François, Le miroir de la déraison, Encres de Jacqueline Ricard Editions du Littéraire, Paris, 2014.

C’est « dans la langue unique / De l’endroit physique / et ailleurs » que tout se joue. Le buisson ardent n’est par pour autant métaphorique : il devient l’abcès de fixation où tout se joue et auquel Jacqueline Ricard offre une vision abstraite et extrême orientale. Qu’importe les chaos du monde : d’« Elle » François Xavier demeure le poète « invisible à l’ange » mais palpable dans le mitan d’un texte qui conjugue le tellurique et l’éther. Le texte retient avant tout les occasions de plaisir et d’émerveillement sensuel. Le feu est là dans une rigoureuse déraison même lorsque que l’aimée souffle le vent d’hiver. A l’aimant nulle saison. La folie d’amour sonne juste dans des images brèves, une écriture ramassée, laconique qui refuse le débordement lyrique. François Xavier verse à travers ses mots tout sauf une monnaie d’ombre. Et même si ce livre semble à la fin le testament des amours dépassées, elles gardent son embellie : l’homme n’y a peut-être plus sa place mais l’«  Elle » parle en lui en dérisoire vigie d’un ailleurs qui s’éloigne.

Folie d’amour, raison ardente

Xavier

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


©e-litterature.net - ACCUEIL