Jean-Marie Rouart
Cyril Anton
Valery Zabdyr
Amin Maalouf
Akira Mizubayashi
Valentina Casadei
Agnès Desarthe
Caroline Deyns
Jean Louis Debré
Agnès Desarthe

23 ans !

Accueil > LITTERATURE > Brèves de lecture > Nulle part dans la maison de mon père - Assia Djebar

Nulle part dans la maison de mon père - Assia Djebar
lundi 19 février 2018 par Jean-François Ponge

Pour imprimer


Actes Sud (collection Babel noir), 2010, 451 pp.

L’histoire d’une enfance, et d’une jeunesse, dans l’Algérie encore "française". Assia Djebar conte, avec ses mots choisis savamment, parfois à la limite de l’affectation, les tourments et les joies d’une âme très tôt révoltée. Loin d’un pamphlet contre les tabous d’une culture ancestrale rabaissant la femme à l’état d’une "chose" dont on dénie l’accès à toute forme de spiritualité, " Nulle part dans la maison de mon père" se veut le récit d’une libération intérieure, acquise avant tout grâce au savoir. Des écrits arabes préislamiques aux philosophes et poètes de l’Occident moderne, la culture écrite a donné à l’auteure les moyens de se défendre et de forger pas à pas sa personnalité, contre vents et marées. Hélas, le plaisir de la lecture est en partie gâché, lorsqu’on avance vers le dénouement du récit, par le ressassement sans fin des états d’âme de cette toute jeune fille victime d’un instant d’égarement. La réflexion qui suit sur le travail d’écriture, et de mémoire, comme pour se justifier à elle-même d’avoir écrit sur sa propre vie, amoindrit le plaisir que l’on a pris à suivre pas à pas le personnage dans ses années d’éveil à la vie.

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


©e-litterature.net - ACCUEIL