Sonia Elvireanu
Jean-Marie Rouart
Cyril Anton
Valery Zabdyr
Amin Maalouf
Akira Mizubayashi
Valentina Casadei
Agnès Desarthe
Caroline Deyns
Jean Louis Debré

23 ans !

Accueil > LITTERATURE > Brèves de lecture > Moi, Harold Nivenson - Sam Savage

Moi, Harold Nivenson - Sam Savage
mercredi 17 février 2021 par Jean-François Ponge

Pour imprimer


Noir sur Blanc, 2017, 178 pp., collection Notabilia, traduction de Marc Amfreville

Harold est vieux, du moins c’est lui qui le dit car on ne saura jamais son âge. Il a un très sale caractère et vit reclus dans une maison délabrée, au sein d’un quartier devenu "bobo" au fil du temps, où il ne fréquente personne. Il est pourtant propriétaire, outre de sa maison, d’une immense collection de peintures datant du temps où il était un mécène très actif, abritant une pléiade de jeunes artistes vivant plus ou moins en parasites. Il n’a même pas la nostalgie de ce temps où sa demeure résonnait des rires de la jeunesse et où il croyait encore en son destin. Dans ce petit roman, consacré à la peinture de la déchéance, l’auteur semble déverser son propre dégoût de soi-même et de l’humanité, à la manière d’un Bukowski avec qui il partage une même suffisance, le style de l’écriture demeurant toutefois très classique. Que faut-il en penser ? Chacun se fera son opinion, mais pour ma part je n’y ai trouvé qu’un ennui profond, et l’envie de vite passer à un autre genre de littérature…

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


©e-litterature.net - ACCUEIL