Lydie Salvayre
Luc Blanvillain
Claude Luezior
Emmanuel Roïdis
José Morella
Cristian Fulaç
Maurice Carême
Toni Morrison
Thanassis Hatzopoulos
Michel Houellebecq

22 ans !

Accueil > LITTERATURE > Anéantir - M Houellebecq

Anéantir - M Houellebecq
mercredi 28 septembre 2022 par Meleze

Pour imprimer


Aneantir
Michel Houellebecq
Gallimard Paris 2022

Un livre intéressant parce qu’un de ses sujets essentiels est la mort. D’abord envisagée au niveau du père avec de longues digressions sur les maisons de soins et les EHPAD, Houellebecq s’attache ensuite à décrire la mort du fils atteint d’un cancer et consacre 6O pages au suivi rigoureux des progrès de la maladie chez un patient qui refuse l’intervention chirurgicale.

À deux reprises il prône l’illégalité, soit des actions menées par des patients malades contre la loi en faisant sortir illégalement la personne âgée de l’EHPAD pour la reconduire à son domicile, soit en demandant un droit à la mort pour son malade du cancer.

Certes tout le monde n’a pas envie d’être confronté à la mort. Beaucoup des lecteurs seront aussi choqués par les idées de l’écrivain. L’auteur s’adresse pourtant à sa génération. Il n’a plus rien à perdre à choquer, ce qu’il ne se gêne pas de faire en choisissant parfois des mots très vulgaires (ex : « qu’est-ce que ça pouvait bien lui foutre ? » p 473)

Cependant il ne faudrait pas que les réflexions sur la mort, ou le vocabulaire, effacent l’autre sujet du livre qui est l’anticipation d’une campagne électorale présidentielle et la question de savoir qui prendra la succession de Macron. On est en 2027. Il y a une part de science-fiction que l’auteur traite de deux façons d’une part en introduisant la description des rêves dans les réflexions de son héros Paul, et d’autre part en introduisant un complot un peu du genre « da vinci code »

Cette histoire de campagne électorale, par elle-même, suffit bien sûr à établir le pitch de ce livre et à le replacer dans la lignée d’un précédent roman de la même plume, « Soumission » qui abordait déjà ce thème d’une campagne électorale avec le succès médiatique que l’on sait.

Pourquoi le succès d’un tel sujet ? C’est ce qu’on trouve intéressant. D’un sujet qui devrait être ennuyeux l’auteur sort un livre de quelques 700 pages qu’on lit un peu comme un thriller. De nouveau à travers l’intrigue il a l’art de nous parler des problèmes de société qui viennent comme autant de descriptions en complément des opinions de ses personnages.

On notera ici son goût peu ordinaire pour la géographie. Quelques déplacements que fassent les personnages du livre le lecteur doit absorber des pages très minutieusement écrites et vérifiées, dans le style du nouveau roman des années soixante. On visite dans les moindres détails les régions traversées les environs de Maçon, mais aussi Arras, le Morbihan sans oublier Paris à plusieurs reprises. Avec Michel Houellebecq le lecteur découvre un des meilleurs connaisseurs du « désert français ».

Son art de la digression, tel que savoir glisser la description d’une zone géographique au milieu d’une intrigue est un art complexe. On pourrait l’aborder en faisant une liste des sujets de ces digressions, tel que le sexe, les descriptions géographiques qui nous rappellent un autre livre de l’auteur « la carte et le territoire ».

Son livre peut se comparer à un roman policier qui se sert d’une intrigue pour faire de la sociologie.

Mais il s’y ajoute une sorte de lyrisme parce que Houellebecq s’intéresse aussi beaucoup aux controverses idéologiques, et son lyrisme lui est utile pour développer une base objective à partir de laquelle les opinions vont pouvoir s’affronter. Le héros Paul et son ministre ont des controverses. Puis Paul s’affronte à sa sœur et à son beau-frère. Michel Houellebecq qui a beaucoup lu, n’hésite pas à citer les auteurs qu’il aime et sait s’en servir pour relancer de façon culturelle toutes sortes de situations.

Michel Houellebecq signe ainsi une sorte de retour à l’année 1968 quand la France était bouleversée par l’affrontement des idéologies. De nouveau après 60 ans on est à l’aise avec les discussions sur les sectes, sur la religion, sur la mort aussi, au moment où Aurélien, le jeune frère du héros Paul se suicide.

Méleze



Livres du même auteur
et autres lectures...





------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Et si vous restiez avec nous, il y a tant de choses à lire !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


©e-litterature.net - ACCUEIL