Aldo Naouri
David Diop
Amos Oz
Mariem Garaali Hadoussa
Jacqueline Lepaul
Pablo Neruda
Franck Bouysse
Philippe Sollers
Franck Bouysse
Robert Giroux

18 ans !




Accueil > LITTERATURE > Brèves de lecture > Neuf Poèmes d’Amour d’Eric Guillot

Neuf Poèmes d’Amour d’Eric Guillot

Parution aux Editions CLAPAS de Millau

dimanche 17 janvier 2010 par Françoise Urban-Menninger

Dans ce bel opuscule blanc cassé, de forme carrée et au titre rouge coquelicot, orné d’une lettrine noire, un R élégant et raffiné qui renvoie au prénom de l’aimée, Rosy, Eric Guillot se fait chantre et troubadour. Ses vers éveillent chez le lecteur des réminiscences qui, de l’amour courtois aux poèmes de Desnos, d’Aragon ou de bien d’autres, font vibrer les cordes de l’âme.

Eric Guillot est non seulement un poète mais également un fervent défenseur de la poésie classique, contemporaine ou tout simplement engagée dans notre monde qui semble avoir perdu valeurs et repères. Tous les dimanches, il publie un auteur et lui consacre une page dans le magazine Centre Presse de la belle région de Rodez.

Les neuf poèmes qu’il dédie à son épouse Rosy pour leurs 25 ans de mariage sont insérés dans le magnifique écrin que constitue ce recueil illustré par une photographie en noir et blanc d’une linotype prise par l’auteur. Le chiffre 9, hautement symbolique, représente l’amour mais également le foetus de par sa forme graphique. Dans son "Avant-dire", chaque terme est finement choisi, Eric Guillot nous le dit :"Il n’est plus question de ruser avec le temps, ni de lui mentir".

C’est dans cet esprit que l’auteur célèbre son amour partagé avec l’aimée dans des vers solaires à la résonance cosmique qui ne sont pas sans rappeler ceux d’Eluard :" Tes lèvres baignées de soleil et d’incendie/ Et tes yeux au miroir du temps se confondirent/ A l’orée des saisons à l’ombre de nos vies".
Mais comment se blottir dans un nid d’amour sans prendre le pouls du monde ? Peut-on être parfaitement heureux quand le monde va si mal ? "L’abominable échiquier" politique est là pour rappeler aux amants que la perfection et le bonheur absolu ne sont pas de ce monde. L’amour, l’écriture intimement liés deviennent alors les seules voies possibles pour le poète en quête d’absolu :" Dans mes songes dispersés je cherche la rime/ semblable au sourire que des lèvres mendient".

Dans les neuf poèmes que l’auteur dédie à son épouse Rosy, on pressent les craintes, les doutes, la passion qui animent chaque vers. Les images et le rythme leur confèrent une musique insinuante qui palpite comme un coeur.

Les titres des neufs poèmes : "Je t’aime", "Je croyais", "L’aveu", "J’écris pour toi"...évoquent la fameuse carte du tendre avec ses différentes étapes. Mais l’amour pour Eric Guillot se conjugue à l’infini, il est intemporel et ouvert sur l’horizon :" L’horizon à l’infini dans tes bras ouverts".

Loin des clichés de l’amour mièvre, Le poète reconnaît que la passion est aussi tourment :" Quand on aime on se torture", écrit-il. Et c’est peut-être cette définition-là que l’on retiendra de l’amour et de l’écriture. Car écrire et aimer, ne sont-ce pas les deux clés qui ouvrent le regard du poète sur son cheminement intérieur ? Cette belle aventure, Eric Guillot a le don de nous la faire partager dans des vers lumineux et féeriques qui nous envoûtent et nous font rêver par-delà le ciel et les mots, dans ce lieu magique des souvenirs heureux, là où :"Les arbres inventaient des châteaux étoilés".

Françoise Urban-Menninger

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?