18 ans !





Accueil > LITTERATURE > Les Petites Mères - Sandrine Roudeix

Les Petites Mères - Sandrine Roudeix

Roman publié chez Flammarion

lundi 11 novembre 2013 par Françoise Urban-Menninger

Sandrine Roudeix, photographe et écrivain, publie son deuxième roman qu’elle vient de présenter à la librairie "Soif de lire "à Strasbourg où elle exposait également une série de portraits d’auteurs contemporains pris sur le vif dans leur environnement quotidien.

Les Petites Mères nous renvoient au destin de trois femmes dont l’histoire se répète à chaque génération. Conception, Fernande, Babeth ont toutes été abandonnées par leur amant alors qu’elles étaient enceintes, elles ont toutes les trois élevé seules leur fille.

Rose, la fille de Babeth, la dernière femme de cette lignée qui ne met au monde que des filles, semble avoir déjoué le sort. Rose, après avoir déserté le giron familial annonce son retour à sa mère avec le souhait de lui présenter son fiancé ! Pour Babeth, c’est l’occasion inespérée de réunir les quatre femmes autour de cet événement. Mais l’annonce des fiançailles de Rose va réveiller chez chacune des Petites Mères des blessures secrètes jamais refermées.
Conception, baptisée la vieille-en-sucre par Rose vit dans l’appartement situé au-dessus de celui de sa fille Fernande qui se lève tôt le matin pour faire les marchés. La cohabitation n’est pas aisée, les frustrations minent leur quotidien à tel point que la vieille-en-sucre envisage d’aller vivre chez Babeth sa petite-fille. Quant à cette dernière, elle souffre du désamour que lui inflige sa mère Fernande et de l’éloignement au propre comme au figuré de sa fille Rose.
Aussi ce repas où chacune doit se retrouver autour du fiancé de Rose devient-il le point d’orgue de ce roman mais aussi celui de la vie de ces quatre femmes solitaires qui ont aimé autrefois mais qui vivent aujourd’hui dans la désillusion. Ces rancoeurs inconscientes enveniment leurs relations mère-filles devenues quasi inexistantes jusqu’à leur faire oublier qu’elles s’aiment malgré tout. Ainsi Babeth se voit-elle refuser un jour un cadeau, un ange en pendentif, par sa mère aigrie et de s’en souvenir en se disant "Ta réponse m’avait giflée".
La rencontre avec Rose et son fiancé Martin, va servir de révélateur, voire de détonateur à tous les non-dits accumulés au fil du temps et qui "se tissent entre les mots". Pour Rose ce sera l’heure d’un choix décisif où sa liberté sera mise en balance avec la perspective d’une vie bourgeoise telle que la conçoit Martin.

Dans les méandres des pensées de chacune des quatre femmes, Sandrine Roudeix a su tisser la toile d’une histoire familiale riche et complexe. L’auteure nous tend un miroir à multiples facettes où nous retrouvons des fragments éclairants de notre propre histoire. Avec finesse, intelligence et subtilité, Sandrine Roudeix photographie l’âme humaine et nous en restitue la quintessence dans un petit chef d’oeuvre littéraire à découvrir absolument.

Françoise Urban-Menninger

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


©e-litterature.net - ACCUEIL